Les auteures et les auteurs

Ce livre a été rédigé au cours du printemps 2016 par un collectif d’étudiantes et d’étudiants de premier cycle en communication publique à l’Université Laval (Québec), sous la direction de leur professeure Florence Piron. Ces étudiants et étudiants se spécialisent en relations publiques, en journalisme et en publicité sociale. À noter que ces biographies datent aussi du printemps 2016!

Waseskon Awashish

Waseskon est une jeune maman originaire de Mashteuiatsh, une petite communauté autochtone située aux abords du lac Saint-Jean. C’est après avoir interrompu ses études quelques années qu’elle est déménagée à Québec pour effectuer un baccalauréat en communication publique à l’Université Laval. Waseskon a principalement concentré sa formation dans le domaine des relations publiques et c’est dans ce secteur qu’elle désire travailler. Dès l’automne 2016, elle poursuivra ses études à temps partiel au 2cycle dans le domaine de la science politique en plus d’occuper un emploi en communication au Gouvernement du Canada. Fidèle à elle-même, c’est avec enthousiasme et énergie qu’elle entreprendra ce nouveau chapitre de sa vie.

Célina Bédard

Native de Neuville, elle a toujours été passionnée par les arts et la culture. Ouverte d’esprit, elle a gradué du cégep St. Lawrence pour ensuite commencer sa belle aventure à l’Université Laval. Toujours impliquée, que ce soit pour Production Culturelle ou comme directrice de Préambule Communication, elle a de l’ambition. À travers tous ses dossiers, le yoga l’aide à garder un équilibre. Pour le futur, elle veut précisément travailler en publicité et le monde ne semble pas trop grand pour elle.

Alicia Bedrossian-Baillargeon

Arménienne, française et canadienne, Alicia a toujours mis de l’avant le contact humain dans sa vie. Souhaitant devenir représentante pharmaceutique, elle a décidé de faire un baccalauréat en communication publique à l’Université Laval. Ambitieuse, curieuse et toujours à attirée par l’aventure, elle adore voyager aux quatre coins du monde.

Karel Bégin

Karel a toujours cultivé un intérêt pour la rédaction et c’est une des raisons pour lesquelles elle s’est dirigée vers ce champ d’études. Lorsqu’elle était plus jeune, elle souhaitait devenir journaliste, car elle a toujours été passionnée par les médias. Le temps l’a fait migrer vers un domaine connexe, les relations publiques. Participer à la réalisation de ce livre a changé sa perception de l’humain. Elle voit maintenant le monde sous un autre œil et espère qu’il aura le même effet sur les lecteurs et lectrices!

Camille Belzile

Camille est née au Bas-Saint-Laurent, dans une petite ville nommée Trois-Pistoles. Elle a étudié au cégep de Rimouski, puis a quitté la région pour la grande ville afin d’étudier à l’Université Laval. Elle est heureuse d’avoir choisi cette université, en particulier pour son ouverture sur le monde. Elle a d’ailleurs choisi d’ajouter une corde à son arc en participant au profil international. De cette façon, elle a pu vivre une session dans une université européenne. Elle a choisi la Belgique où elle a tissé des liens d’amitié avec plusieurs autres étudiants étrangers. Elle est particulièrement motivée à pratiquer son métier de communicatrice dans le domaine des arts et de la culture. Ce qu’elle aimerait par dessus tout est de continuer à découvrir le monde grâce à un métier qui l’amènerait à voyager. C’est une rêveuse!

Émilie Blais

Émilie Blais est native de la petite ville de Saint-Georges de Beauce. Elle a choisi de faire le saut dans la grande ville de Québec pour apprendre ce domaine auquel elle accorde un grand intérêt, les communications. Ce qui la fascine de ce milieu est qu’il faut constamment découvrir, c’est-à-dire s’informer, comprendre et porter un intérêt sur le monde qui nous entoure. La lecture est un moyen d’y arriver, il est donc important d’y consacrer du temps. Pour elle, chaque endroit est unique, il suffit de le regarder attentivement pour apprécier sa beauté. Son idéal serait de jumeler trois passions pour former un seul métier, la mode, les voyages et les communications.

Audrey Boissonneault

Audrey Boissonneault est née en 1994 à Lyster, au Centre-du-Québec. Passionnée par la communication, elle fait son entrée à l’université en 2013. Grâce à son emploi au Capitole de Québec, l’étudiante s’est découvert un intérêt grandissant pour le monde des arts et spectacles. Elle espère ainsi faire sa place dans ce domaine en poursuivant sa formation à Montréal dès 2016.

Gabriel Bolduc

Né à Québec en 1994, Gabriel Bolduc a complété son DEC en sciences humaines, profil Intervention, au cégep Garneau. Inspiré par le monde des communications, Gabriel met son savoir en pratique en s’impliquant dans l’agence étudiante de publicité et de relations publiques, Préambule Communication, en tant que chargé de projet. En dehors du cadre scolaire, Gabriel est passionné par l’activité physique, en particulier par le ski et les sports de combat.

Pénélope Chandonnet

Pénélope Chandonnet est une jeune femme passionnée par les différents phénomènes de communication. Finissante au baccalauréat en communication, elle poursuivra ses études à la maîtrise afin de comprendre l’impact de la communication sur la société. Elle envisage la communication publique comme étant une façon de pouvoir avoir un impact positif sur la société dont elle fait partie. Hors de l’école, Pénélope est une optimiste dont le but dans la vie est de mettre un peu de magie partout où elle passe et de faire du monde, un monde meilleur.

Mathias Chevalier

Mathias a toujours été un grand curieux. Après une enfance tranquille dans un village en pierres du sud de la France, il a suivi ses parents en République Centrafricaine et en Arabie Saoudite où ils ont été envoyés pour le travail. Au total, il aura vécu neuf ans dans des coins du monde aux allures de carte postale et aux réalités rugueuses. C’est à 17 ans qu’il met finalement les pieds au Québec, pour commencer ses études en communication publique et se créer de nouveaux souvenirs. Car Mathias est avant tout un passionné de musique, de littérature, d’alpinisme, d’aviation, de voyages, bref, autant de parties de sa personnalité qu’il cultive sans modération. Mais ce qui l’inspire avant tout, ce sont les rencontres. Il est convaincu que c’est en croisant le chemin de personnes exceptionnelles qu’on s’ouvre à de nouveaux horizons, jusqu’alors insoupçonnés, pour le plaisir de se surprendre et d’apprendre sans s’arrêter.

Élodie Cloutier

Élodie écrit depuis qu’elle peut tenir un crayon entre ses doigts et elle passe le plus clair de son temps à rire ou à rêvasser. Originaire de la Beauce, elle a obtenu son diplôme d’études collégiales en arts et lettres, profil langues, au cégep Beauce-Appalaches. Elle a ensuite pris une année sabbatique pour s’évader vers l’est et habiter Fredericton pendant 9 mois où elle s’est dévouée corps et âme à la protection de la langue française dans une école primaire. Elle s’est par la suite établie à Montréal, mais son cœur l’a menée à Québec pour amorcer ses études universitaires. En mars 2015, elle commença à écrire pour le blogue La Fabrique Crépue et se découvrit un fort intérêt pour la rédaction. Passionnée par les voyages, elle considère que rien n’est mieux qu’un dépaysement culturel pour grandir et explorer toutes les options que la vie nous offre.

Laurie Copeman

Originaire de Saint-Augustin-de-Desmaures, Laurie Copeman a toujours eu un intérêt marqué pour le milieu des communications. Passionnée par le domaine culturel, elle souhaite par dessus tout pouvoir en faire une carrière, que ce soit en relations publiques ou en événementiel. C’est d’ailleurs ces branches de la communication qui ont teinté son parcours universitaire. Assoiffée de découvertes et d’aventures, Laurie compte aussi accorder du temps à sa deuxième passion, les voyages. Elle part d’ailleurs dans l’Ouest Canadien pour l’été, question de se ressourcer et d’attaquer en force son prochain défi que sera le marché du travail.

Sara Côté-Bisson

Habitant Québec depuis sa naissance, Sara est une habituée de la vie urbaine et tout ce qui s’en éloigne l’attire. Les voyages, l’exotisme et les paysages naturels sont des éléments qui la font rêver et, pour cette raison, elle est très enthousiaste à l’idée de rencontrer des individus originaires des beaux endroits des quatre coins du monde. Elle souhaite œuvrer dans l’organisation des festivals de musique bien connus. Derrière son look extraverti, décontracté et nonchalant se cache une fille attentionnée, fonceuse et assidue qui souhaite vivre sa vie en suivant ses passions.

Véronique Dallaire

Lorsqu’on connaît Véronique, on redéfinit rapidement sa définition de dynamique et de bout-en-train. Elle obtint son diplôme d’études collégiales en conseil et coordination publicitaire. Par la suite, elle quitta le Saguenay pour continuer ses études en communication publique à l’Université Laval. Pendant son cursus scolaire, Véronique eut la chance de travailler deux années consécutives pour le Grand défi Pierre Lavoie et parfaire ses aptitudes en événementiel. Lorsqu’elle terminera ses études, elle aimerait conjuguer sa passion pour la cuisine avec le domaine des communications et de l’événementiel. Au quotidien, Véronique consulte beaucoup le web à la recherche des tendances culinaires actuelles et de nouvelles techniques. C’est pourquoi travailler pour un magazine ou un blogue correspondrait à son idéal.

Aurélie DeBlois

Originaire de la Rive-Sud de Montréal, Aurélie a d’abord fait un baccalauréat en enseignement à l’Université du Québec à Montréal. Pendant ses études, elle a fait une session à Liège, en Belgique. Elle a eu la chance de découvrir et de s’imprégner d’une nouvelle culture. Ce qu’elle aimait de l’enseignement, ce sont les relations humaines, mais aussi vulgariser et transmettre l’information. Toutefois elle avait aussi une grande passion pour la télévision et le monde des médias. Elle a donc déménagé à Québec afin de faire le baccalauréat en communication publique de l’Université Laval. Pétillante, extravertie et passionnée des communications, elle s’est impliquée dans les activités parascolaires. Aurélie aime le changement et l’aventure; depuis cinq ans, elle part en voyage chaque été afin de découvrir le monde. Elle a ainsi voyagé dans plus de 20 pays.

Gabrielle De Rico

Gabrielle De Rico, native de la ville de Québec, souhaite avoir une carrière en publicité qui lui permettra de rencontrer plusieurs personnes qui partagent sa passion pour le domaine. Elle souhaite se démarquer par sa grande curiosité intellectuelle et son envie d’innover dans son milieu professionnel. Passionnée par le voyage, elle a déjà eu l’occasion de visiter plusieurs pays et désire continuer ses aventures partout dans le monde pour s’imprégner de plusieurs cultures différentes de la sienne. Pour Gabrielle, entretenir des relations interpersonnelles et familiales est très important puisque se sont les gens proches d’elles qui la rendent heureuse et la motivent à avancer dans la vie.

 Adeline Desrochers

Passionnée d’écriture, d’arts et de cinéma, Adeline a toujours su qu’elle voulait faire carrière dans les communications. Cependant, après avoir terminé ses études en gestion de commerce au cégep Limoilou, son désir de devenir avocate se fait de plus en plus persistant. En 2012, elle décide donc d’entamer des études de droit à l’Université Laval. Même si elle adore ce qu’elle y apprend, son intérêt marqué pour le monde des médias la pousse à s’inscrire au baccalauréat en communication publique. C’est donc en 2013 qu’elle se lance dans cette nouvelle aventure. Aujourd’hui finissante, elle n’a cependant pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin. Fascinée par tout ce qu’elle a découvert sur les médias, elle entamera une maîtrise en communication publique pour parfaire ses connaissances. Son mémoire ralliera ses deux spécialités universitaires : le droit et la communication. Créative et déterminée, elle espère ensuite dénicher un emploi dans le domaine des communications dans la région Montréal, où elle déménagera à la fin de ses études.

Lara-Catherine Desrochers

Lara est une étudiante originaire de Neuville. Après avoir amorcé son parcours universitaire en relations internationales, Lara réalise que sa place était en fait dans un domaine d’étude bien plus concret, celui des communications. Elle souhaite faire carrière en entreprise en tant que conseillère en communication. Passionnée par le plein air, le volley-ball et les chiens, elle désire s’établir en région, car la vie en ville ne lui plait pas particulièrement. Lara entreprend souvent beaucoup de projets en même temps et la vie universitaire lui a appris plusieurs leçons de vie. Elle s’est rendu compte que le bonheur se cache dans les petites choses et que ce sont les personnes qui nous entourent qui font toute la différence. Après avoir terminé son baccalauréat, Lara désire prendre une pause pour explorer le marché du travail et profiter de la vie avant de revenir faire une maîtrise.

Jean Benoît Dubé

Mélomane assumé, passionné de publicité et cuisinier à ses heures, Jean Benoit est un jeune amoureux de la vie qui a mille rêves en tête. Il considère avoir comme grande force de toujours avoir son cœur d’enfant. Il finira l’université quand bon lui semblera, car ses mille projets lui donnent envie de rêver et de s’éduquer encore pour les années à venir. Petit gars de la région du Bas-Saint-Laurent, il aimerait rester dans la Capitale-Nationale et y élever sa future progéniture. Il a occupé le poste de gérant chez Oakley-Sports Expert à Laurier Québec et joue de la musique dans son band depuis maintenant dix ans. Il est présentement chargé de projet et graphiste chez Préambule Communication et fait partie du groupe d’experts en planification média chapeauté par Maxime Houle.

Josy Anne Dufour

Originaire de Sept-Îles sur la Côte-Nord, Josy Anne a étudié les arts et les lettres au cégep de Sept-Îles. Voulant réaliser son rêve de devenir lectrice de nouvelles pour TVA, Josy Anne quitta sa ville natale pour Québec. Agréablement surprise, elle se plaît énormément dans sa nouvelle ville et dans son nouveau programme universitaire. Elle aime apprendre des personnes qu’ils l’entourent et se nourrit des nouveaux défis. Fonceuse dans la vie, Josy Anne ne baisse jamais les bras devant les obstacles; lorsqu’elle a un objectif en tête, elle fait tout en son possible pour l’atteindre. Ce projet sur les réfugiés lui a permis d’en apprendre davantage et de s’ouvrir sur le monde. Sa vision a complètement changé et elle comprend maintenant la situation et les enjeux des personnes réfugiées. Ce projet a été une expérience enrichissante pour elle.

Simon Dufresne

Vivant à Québec depuis son jeune âge, Simon a d’abord effectué ses études secondaires au Séminaire Saint-François. C’est sa sœur qui est à la base de son ouverture sur le monde. Voyant sa sœur vivre sur tous les continents, entourée de multiples cultures, Simon a rapidement réalisé qu’il était plus qu’important d’avoir un esprit ouvert et curieux. S’ouvrir sur les autres cultures est pour lui une manière de grandir et de construire sa propre identité. Passionné de photographie, Simon rêve de parcourir le monde avec sa caméra afin de saisir l’essence des multiples communautés au travers de ses clichés. Pour lui, la photographie permet de capturer l’identité d’une personne. Simon entame prochainement un tout nouveau cheminement en retournant au cégep de Sainte-Foy afin de compléter le programme de graphisme numérique. C’est un nouveau défi qui s’offre à lui et il compte s’y attaquer avec passion.

Marie-Hélène Émond

Originaire de la ville de Québec, Marie-Hélène a d’abord effectué ses études secondaires au Collège Jésus-Marie de Sillery où elle a appris à s’ouvrir sur le monde et sur la société, surtout en effectuant plusieurs heures de bénévolat dans le cadre du programme d’études internationales. Son engagement social s’est ensuite étendu jusqu’à l’université où elle cumule plusieurs expériences en gestion, en communication et en organisation d’événements. Leader dans l’âme, elle a notamment occupé les postes de présidente du gala de fin d’année des étudiants en droit et de vice-présidente aux finances dans l’Association des étudiants en droit. Bachelière en droit et bientôt bachelière en communication publique, Marie-Hélène désire combiner ses deux formations en simplifiant l’actualité juridique et politique. Elle possède également des champs d’intérêts assez variés tels que les voyages, le cinéma, la cuisine, l’astronomie et la course à pied, ce qui fait d’elle une personne polyvalente, curieuse et qui aime apprendre.

Maude Faucher

Finissante au baccalauréat en communication publique à l’Université Laval, Maude est native de la Rive-Sud de Québec, plus exactement de la Beauce. Elle occupe actuellement le poste de responsable des communications et du marketing dans un cabinet de services financiers de Québec. Cette jeune communicatrice se passionne plus particulièrement pour la gestion d’événements et souhaite faire carrière dans ce domaine. Elle commencera donc un cours en gestion d’événements prochainement, afin d’acquérir de nouvelles compétences. Son rêve est de pouvoir lancer sa propre compagnie d’organisation d’événements et d’avoir la chance de se dépasser professionnellement et personnellement dans un domaine qui la passionne.

Anne-Marie Fecteau

Anne-Marie est étudiante en communication publique à l’Université Laval.

Marie-Pier Forget

Marie-Pier Forget est finissante au baccalauréat en communication publique, profil relations publiques. Possédant aussi un baccalauréat en histoire, on peut dire que sa curiosité n’a aucune limite. La jeune femme est passionnée de politique et adore échanger avec les autres concernant les sujets chauds de l’actualité. Comme Marie-Pier a beaucoup voyagé, elle s’intéresse aux différentes cultures et elle est très sensible aux différents enjeux touchant les réfugiés. Ainsi, c’est avec beaucoup d’intérêt qu’elle est allée à la rencontre d’un réfugié et elle espère que son histoire rassurera et apaisera les peurs.

Marie-Hélène Fortin

Marie-Hélène, étudiante au baccalauréat en communication publique à l’Université Laval, est native de la Rive-Sud de Québec, plus exactement de Lévis. Cette jeune communicatrice, qui se passionne pour le voyage, est prête à s’ouvrir vers le monde et prévoit faire une maîtrise à l’étranger. Elle s’intéresse particulière aux nouvelles technologies de l’information qui prennent de plus en plus d’expansion et prévoit faire carrière dans le grand domaine des relations publiques.

Simon Gamache Fortin

Simon Gamache Fortin est un véritable passionné de l’actualité, il s’intéresse à tous les dossiers chauds locaux et nationaux qui influencent le quotidien des gens. Politique, économie, affaires municipales et santé sont des domaines de spécialisation qui l’inspirent. Parallèlement à ses études, il a eu la chance d’œuvrer comme recherchiste à l’émission Mise à Jour diffusée sur les ondes de MAtv Québec. Il a aussi eu la chance de travailler à l’élaboration d’une émission spéciale sur l’accueil des réfugiés syriens en décembre 2015. Donner la parole et raconter l’histoire des gens : voilà l’idéal journalistique qu’il aimerait mettre en pratique au cours de sa carrière qui ne fait que débuter.

Laurence Gauthier-Huot

Passionnée des relations humaines, Laurence obtint son diplôme d’études collégiales en sciences humaines au cégep Garneau, profil intervention, pour ensuite s’inscrire au baccalauréat en communication publique à l’Université Laval, concentration publicité sociale. Elle aime bien rire, discuter et faire part de ses idées loufoques. À la fin de ses études universitaires, Laurence souhaiterait s’orienter vers la gestion de communautés web. Elle a toujours aimé en apprendre plus sur les diverses cultures du monde et a toujours considéré que la vie serait monotone sans toute cette diversité. Laurence est fascinée par le web, qui lui permet de satisfaire sa curiosité et sa soif toujours grandissante d’en apprendre à propos des autres cultures.

Émilie Godin

Originaire du Saguenay, Émilie est finissante au baccalauréat en communication publique et s’intéresse beaucoup à la culture et à la politique. Elle amorcera une maîtrise également dans le domaine de la communication dès l’automne. C’est principalement sur l’égalité, le féminisme et le vivre ensemble qu’elle aimerait travailler au cycle supérieur. C’est une carrière au sein des organismes à but non lucratif et culturel qu’elle vise.

Geneviève Guillemette

Originaire du village de St-Isidore, en Beauce, Geneviève Guillemette est une jeune femme qui s’intéresse à plusieurs domaines. Ne sachant pas trop vers quoi s’orienter pour entamer son parcours universitaire, Geneviève décida de se tourner sans trop d’attentes vers le baccalauréat en communication publique. C’est alors qu’elle se découvrit une véritable passion pour les communications. Étant toujours à la recherche de nouveauté et d’action, Geneviève espère y poursuivre sa voie afin d’y réaliser des projets auxquels elle croit vraiment.

Dominique Jobin

Dominique Jobin, se voyait plutôt entreprendre des études en droit. Toutefois, c’est en 2014, lors de son expérience à titre de Duchesse pour la 60e édition du Carnaval qu’elle a eu la piqûre et qu’elle comprit que sa place était maintenant dans le monde des communications. C’est en 2015 qu’elle s’inscrivit dans le programme de communication à l’Université Laval. Depuis ce temps, elle ne cesse d’être impressionnée et fascinée par ce domaine. Selon elle, les communications sont essentielles et font partie de notre quotidien. C’est un monde divertissant et en constante évolution. Ce projet lui a confirmé comment les communications sont primordiales dans nos sociétés et que c’est, entre autres, grâce à elles que nous pouvons grandir, échanger, ouvrir notre esprit et devenir de meilleurs citoyens. D’ailleurs, elle se demande si ce débat sur les réfugiés ne résulte pas de mauvaises explications sur le sujet. Elle est contente d’avoir pu participer à l’écriture de ce livre public pour faire avancer une cause qui lui tient à cœur.

Jean-Michel Lafontaine

Jean-Michel Lafontaine est originaire de la région du Saguenay−Lac-Saint-Jean. Élevé dans un environnement où l’esprit de famille est très fort, Jean-Michel commença dès son plus jeune âge à faire du bénévolat sur les lieux de travail de sa mère. Ayant étudié en coopération internationale, en techniques policières puis en science politique, Jean-Michel a finalement trouvé sa voie dans le domaine des communications en 2013. Aujourd’hui président de l’association étudiante de communication publique, Jean-Michel a su démontrer un bon sens de la répartie et a su être diplomate tout au long de son cursus scolaire. Voulant faire carrière dans le domaine de la musique, ce fringuant jeune homme a été capable de démontrer qu’il sait ce qu’il veut en se faisant élire comme chef des Jeux de la communication pour l’année 2017.

Noémie Laplante

Fille de région, Noémie Laplante est arrivée dans la grande ville de Québec afin de débuter son expérience universitaire. Étudiante au baccalauréat en communication publique à l’Université Laval, elle est rapidement devenue une touche-à-tout dans son domaine. Rédaction, événementiel, relations publiques, elle veut découvrir l’univers des communications sous toutes ses coutures. Un livre par-ci, un film par-là, elle ne se lassera jamais des mots et des images. Les sujets sociétaux, psychologiques et culturels demeurent toutefois ses favoris. C’est donc la tête toujours remplie de projets qu’elle souhaite explorer, partager et vivre la vie à fond à travers chaque petit moment.

Antoine Olivier Lapointe

Antoine Olivier à toujours été un garçon curieux et ouvert à toutes les nouvelles découvertes, élevé dans les livres et rêvant de suivre son héros Tintin dans ses voyages. Il étudie les langues modernes depuis la deuxième année du primaire, domaine qu’il a poursuivi au cégep de Drummondville. Il voyagea dans plusieurs pays durant ses études. Il changea cependant de parcours à l’université pour se lancer dans le domaine de la publicité, un domaine qui lui permet de rêver et qui l’intéresse depuis le cégep.

Valérie Morin

Originaire de Saint-Georges de Beauce, Valérie Morin n’a pas encore mis précisément le doigt sur ce qu’elle souhaite faire après son baccalauréat. Par contre, elle est animée par ce qui l’a poussée à choisir ce programme : l’envie de communiquer ses idées, d’entrer en relation avec les autres et d’étudier le domaine fascinant des communications. À son avis, celui-ci nous touche tous de part et d’autre et arrive à transcender nos différences pour nous réunir tous les jours.

Mikaël Morrissette

Ayant grandi dans le petit village de Sainte-Angèle-de-Laval, Mikaël est un jeune homme curieux intellectuellement et passionné par l’univers du sport. Très jeune, il pratique plusieurs activités, du hockey au baseball, en passant par le golf et le ski. Ses intérêts et son côté social le poussent à s’inscrire en techniques policières au cégep de Trois-Rivières. C’est toutefois durant son stage dans la MRC de Bécancour qu’il s’aperçoit que cette carrière n’est pas pour lui. Il s’est alors tourné vers l’Université Laval et son programme de baccalauréat en communication publique. Les relations publiques et le journalisme suscitent alors chez lui de vifs intérêts. Loin de chez lui, il tissa de nouveaux liens qui l’amenèrent à s’impliquer dans plusieurs comités. Malgré tout, Mikaël ne perd pas de vue ses premières amours. Cette passion lui permet à la fois de s’évader de la vie quotidienne tout en lui procurant un tremplin pour une future carrière.

Patrick Noël

Patrick Noël possède déjà un impressionnant CV qui lui permet de voir le monde sous un angle tout à fait unique. À sa sortie de l’école secondaire, il s’est enrôlé dans la force de réserve de l’armée canadienne et a suivi les deux premiers cours de la formation des militaires, soit le QMB et le QMBT. Mais voyant que cette discipline le limitait dans sa manière d’être, et ce, même en dehors de l’uniforme, Patrick a remis en question sa vision du monde. Il abandonna finalement ses aspirations militaires pour se concentrer sur ses études collégiales en littérature et puis sur son baccalauréat en communication publique. En plus d’avoir travaillé dans la fonction publique dans le cadre de contrats en communication, Patrick est à la barre d’une émission de radio à CHYZ 94,3 depuis maintenant deux ans. Il a notamment couvert les deux dernières éditions du Rockfest de Montebello pour la station.

Anne Ouellet

Anne est étudiante en communication publique à l’Université Laval.

Annie-Claude Ouellet

Annie-Claude Ouellet termine prochainement ses études en Communication publique au sein de l’Université Laval. Ce n’est toutefois pas d’hier qu’elle s’intéresse aux communications. Originaire du Lac-Saint-Jean, elle a complété une technique en Art et Technologie des Médias en animation et production radiophonique avant d’obtenir son baccalauréat. Avec ce bagage scolaire, elle se sent prête à atterrir sur le marché du travail avec une détermination et une ambition sans fin. Passionnée par le triathlon, elle souhaite faire rimer sa vie professionnelle et personnelle avec plaisir et succès.

Catherine Ouellet

Amoureuse des voyages, de la culture et de la bonne bouffe, Catherine est une jeune femme curieuse, déterminée et, surtout, qui adore apprendre. Dès l’automne prochain, elle entamera une maîtrise en science politique, formation qui lui permettra d’affiner ses connaissances du monde politique, un autre domaine qui la passionne. Elle s’intéresse tout particulièrement à tout ce qui touche au marketing politique, à la communication politique, aux institutions parlementaires et aux relations internationales. Elle aspire éventuellement à pouvoir, dans sa vie professionnelle, conjuguer ces deux mondes qui l’allument : les communications et la politique. Finalement, elle est extrêmement heureuse de pouvoir contribuer à la création de cet ouvrage collectif, ouvrage qui permettra, elle l’espère, de déconstruire quelque peu certains préjugés ou stéréotypes qui persistent à l’égard des personnes réfugiées et immigrantes.

Catherine Paquet

Catherine Paquet est originaire de Québec. Elle a effectué un DEC en communication, cinéma et créativité au cégep Limoilou. Catherine s’est par la suite inscrite au Baccalauréat en communication publique de l’Université Laval où elle graduera en décembre 2016. Souhaitant devenir journaliste depuis sa tendre enfance, Catherine a été inspirée par les plus grands journalistes du monde. Rêveuse, curieuse, passionnée et remplie d’ambition, Catherine souhaite percer dans le merveilleux monde des médias d’information.

Véronique Paquet

Née à Québec, Véronique a fait un DEC en administration au cégep de Sainte-Foy. Déterminée et dynamique, elle est retournée aux études afin de faire un certificat en administration à l’Université Laval. Par contre, son parcours universitaire ne s’est pas terminé là. Elle décida de poursuivre ses études en communication publique à l’Université Laval.

Samuel Paquin

Samuel est étudiant en communication publique à l’Université Laval.

Tarik Pasic

Taric est étudiant en communication publique à l’Université Laval.

Caroline Pelchat

Caroline est finissante au baccalauréat en communication publique à l’Université Laval. Elle a davantage axé ses choix de cours dans le domaine de la publicité sociale. Elle a à cœur l’implication étudiante et la place de la relève sur le marché du travail. Son temps consacré au bénévolat le démontre bien : directrice du Gala de la relève en communication de l’Université Laval, collectrice pour la Grande Guignolée des Médias, secrétaire-trésorière de l’association étudiante de son programme et plus encore. Lors de ses études en langues au cégep, elle a pu ouvrir ses horizons sur le monde. En plus d’apprendre deux nouvelles langues, soit l’allemand et l’espagnol, elle a eu l’occasion de se familiariser avec la culture, les traditions et l’histoire de plusieurs pays. C’est à partir de ce moment qu’elle a développé un fort intérêt pour ce qui se passe à l’international.

Roxanne Pelletier

Roxanne héberge une énergie créative pétillante qu’elle laisse grandement déborder au travers de ses passions, soit la conception publicitaire, la photographie et les arts. Conceptrice-rédactrice chez Préambule Communication, Roxanne termine présentement sa deuxième année du baccalauréat en concentration publicité sociale. Avant sa graduation, elle prévoit faire un léger détour vers l’Australie, à l’University of Technology Sydney, où elle effectuera sa prochaine session, récoltant par le fait même la mention du profil international à son diplôme. Ouverte aux opportunités et ambitieuse, elle se prépare graduellement pour la vie en agence en accumulant les implications étudiantes qui lui permetteront d’acquérir une expérience concrète du métier.

Karolann Picard

Karolann Picard posséde un diplôme en technique de travail social. L’authenticité et le respect sont des valeurs fondamentales selon elle. Elle adore voyager et elle est passionnée pour la photo : elle adore photographier les endroits qu’elle visite à travers le monde. Sa piqûre pour l’aventure lui vient de son désir de s’ouvrir aux autres cultures. C’est d’ailleurs la principale motivation de ses voyages : découvrir les différentes valeurs et les différents régimes de vie partagés à travers les pays.

Jennifer Poupart

Le sourire aux lèvres et prête pour toutes les possibilités, Jennifer Poupart termine son baccalauréat en communication. Passionnée par la littérature et la culture, elle ne part jamais en voyage sans un livre qui, par ses mots, l’accompagnera peu importe le chemin emprunté. Originaire de Joliette dans Lanaudière, elle souhaite, après ses études, retourner dans sa région natale. Le grand air, les amis d’enfance, son amour et la famille; toutes les conditions au bonheur seront rassemblées pour y débuter sa nouvelle vie de jeune professionnelle. Elle gardera en souvenir de son passage à Québec les gens de cœur à qui elle s’est attachée et la découverte d’une belle ville. Ce projet lui aura permis de faire la rencontre de gens généreux, courageux et déployant tous leurs efforts pour apprivoiser notre belle langue qu’est le français.

Catherine Prémont

Née dans les Cantons de l’Est à Cowansville, Catherine a toujours été une grande rêveuse. C’est avec le désir important de devenir indépendante qu’elle quitte le nid familial pour entamer ses études universitaires à l’Université Laval à Québec. Curieuse de nature, elle a toujours eu beaucoup d’intérêt pour les différentes cultures. Passionnée par le monde qui l’entoure, elle décide d’aller nourrir sa curiosité en voyageant en Afrique du Nord et en Amérique centrale. Cette passion de découvrir le monde n’a fait que se confirmer par la suite. Depuis son jeune âge, elle est considérée comme une personne sociable qui aime les gens. Après avoir commencé ses études en sciences de la nature, elle a rapidement compris que cette voie n’était pas la bonne pour elle et réorienta son parcours scolaire. Maintenant finissante au baccalauréat en communication publique, Catherine n’a pas encore d’idée exacte du métier qu’elle fera. Chose certaine, elle fera carrière dans un domaine où elle pourra faire une différence et apporter son aide aux gens dans le besoin. L’action humanitaire fait également partie d’un des grands projets que Catherine souhaite entreprendre. Remplie d’ambitions, elle désire apprendre et vivre des expériences enrichissantes à travers le globe. Bref, Catherine est une personne simple et généreuse qui est motivée à réaliser ses rêves.

Félix Rhéaume

Originaire de Québec, Félix est intéressé par le monde des communications depuis son plus jeune âge. Empruntant notamment la caméra familiale pour réaliser diverses productions de toutes sortes, son intérêt pour les communications et le multimédia ne s’est jamais dissipé! Il effectua des études secondaires dans une concentration informatique pour par la suite décrocher un diplôme d’études collégiales (DEC) en Arts et lettres — Cinéma, communication et créativité au cégep Limoilou. C’est donc sur une progression logique qu’il poursuivit son cheminement à l’Université Laval en communication publique. Il sait qu’il a fait le bon choix d’aller en communication et il souhaite travailler dans ce domaine.

Geneviève Richard

Fascinée par le grande monde des communications depuis son adolescence, Geneviève Richard a toujours su que sa carrière serait liée au domaine artistique et à l’événementiel. Terminant son baccalauréat en communication publique en mai 2016, elle a acquis au fil des derniers mois de l’expérience concrète et enrichissante avec le Carnaval de Québec. Représentant fièrement le Duché de Beauport, la Duchesse a développé son réseau de contact médiatique et a pu mettre en application ses savoirs. Supervisée par des experts du domaine, elle a touché concrètement aux relations publiques. Ce chapitre maintenant terminé, elle est prête à affronter un nouveau défi de taille en se lançant sur le marché du travail.

Laurence Royer

Finissante au baccalauréat en communication publique et native de Québec, Laurence a toujours senti le besoin de bouger et de relever de nouveaux défis. Dès ses 18 ans, elle partit en quête de l’Europe avec son sac à dos et deux de ses amies. Deux ans plus tard, c’est l’Asie qui sera son terrain de jeux pour la durée d’un été. Afin de clore sa dernière année d’études universitaire de la bonne manière, Laurence décida de s’inscrire au profil international et de réaliser une session d’étude à Marquette University au Wisconsin. C’est là-bas, en côtoyant des gens provenant de partout dans le monde, que se développera son intérêt pour les gens et pour les autres cultures. Cet été, Laurence volera vers Montréal afin de faire son entrée dans le monde des grands et de faire sa place dans le merveilleux monde des communications.

Gabriel Théberge

Né à Rimouski, dans le Bas-Saint-Laurent, Gabriel a fait un DEC pré-universitaire en arts et lettres, profil langues, dans sa ville natale avant de déménager à Québec à l’âge de 19 ans pour poursuivre ses études à l’Université Laval. Il entre dès lors dans l’équipe de l’agence de communication étudiante Préambule Communication, où il travaille à titre de chargé de projet pendant deux ans avant d’être nommé directeur exécutif en 2015. À l’automne 2014, il part étudier pour ne session à Édimbourg, en Écosse, où il aura la chance de vivre le référendum écossais. Gabriel entamera une maîtrise en études internationales à l’automne 2016.

Steffy Theetge

Steffy Theetge est finissante du baccalauréat en Communication publique de l’Université Laval. Originaire de Québec, elle a passé son adolescence en Estrie. Elle est revenue à ses origines pour les études et s’y est grandement plu. Tel un caméléon, elle est polyvalente et adore les défis. La débrouillardise fait d’elle une jeune femme qui adore toucher à plusieurs sujets. Naturellement positive et amicale, elle aime faire la découverte de différentes personnes. Grandement émotive, elle est sensible à la vie des autres. Ce projet lui a permis d’approfondir ses connaissances sur le sujet et d’ouvrir encore plus ses horizons. Femme ouverte d’esprit, elle aime apprendre et considère qe son parcours niversitaire et ses nombreuses implications était extrêmement agréable. Steffy adore s’impliquer et ne refuse aucun projet. Elle se jettera tête première dans le monde du travail sous peu et c’est avec grand plaisir qu’elle acceptera ce nouveau défi.

Geneviève Tremblay-Bruyère

Geneviève Tremblay-Bruyère est originaire de la petite ville de Kanata, située près d’Ottawa. Ayant toujours été de nature sportive, elle décida d’entamer des études en réadaptation physique au cégep Garneau. Cependant, elle réalisa rapidement que ce n’était pas réellement le domaine dans lequel elle souhaitait poursuivre des études universitaire. Ayant toujours été passionnée de lecture et d’écriture, elle réalisa que le domaine des communications l’intéressait grandement. C’est pourquoi elle changea de programme et réorienta ses études universitaires en communication publique à l’automne 2013. Depuis la première année du baccalauréat, elle ne cesse de parfaire ses connaissances de ce milieu en constante évolution. Elle est de plus en plus fascinée par ce domaine qui représente selon elle l’avenir de ce monde, puisque les communications sont de plus en plus essentielles dans tous les aspects de nos vies. Elle désire par la suite poursuivre ses études à la maîtrise en communication publique.

Élisabeth Vincent

Native de Shawinigan en Mauricie, Élisabeth Vincent quitta le nid familial à l’âge de 17 ans et déménagea à Lennoxville pour y obtenir un DEC dans un cégep anglophone. Elle poursuivit ensuite ses études à l’Université Laval. Amoureuse de la vie et surtout curieuse, ses ambitions tournent autour d’une brillante carrière en communication ainsi que son grand désir de découvrir le monde.

Zoé Witala

Née à Amqui dans la vallée de la Matapédia, Zoé Witala quitta la maison à 16 ans pour aller vivre à Rimouski afin de vivre une de ses passions : la danse. Elle déménage seule, sans ses parents, pour fréquenter le programme danse-études dans une école secondaire. Par la suite, elle décida de rester à Rimouski afin d’étudier au cégep en arts et lettres, profil théâtre. Après avoir pratiqué la danse et le théâtre, Zoé Witala hésita entre continuer ses études dans ces domaines ou faire un baccalauréat en communication publique comme elle l’envisageait depuis un long moment. Elle a finalement été admise au baccalauréat en théâtre à l’UQÀM, mais elle a tout de même décidé d’étudier à l’Université Laval en communication publique afin d’améliorer la qualité de son français. Aussi, elle pense pouvoir intégrer ses anciennes passions en parallèle avec ce diplôme d’études supérieures. Elle désire avoir une belle carrière en mélangeant ses trois passions : le théâtre, la danse et la communication. Elle souhaite aller découvrir le domaine de la télévision après son baccalauréat.

Licence

Symbole de Licence Creative Commons Attribution 4.0 International

Québec ville refuge de Florence Piron est sous une licence Licence Creative Commons Attribution 4.0 International, sauf indication contraire.

Partagez ce livre