Paroles d’étudiantes-auteures et d’étudiants-auteurs

J’ai confiance que si on s’y mettait tous ensemble, on pourrait atteindre l’égalité, la vraie.

Il faut arrêter de traiter l’autre comme un étranger.

S’intéresser à l’autre, que ce soit en voyageant ou en abordant autrui, permettrait un meilleur vivre-ensemble.

La peur est l’ennemie de l’ouverture.

Du moment que l’on s’ouvre aux autres cultures, nous découvrons ce qui nous unit et comment nous pouvons bien vivre ensemble.

Je veux me battre pour l’égalité, l’intégration et les droits des minorités, quelles qu’elles soient.

Le partage des connaissances et des valeurs entre les Québécois et les immigrants peut réellement conduire à un peuple plus riche, et je ne parle pas d’argent.

Le partage et l’ouverture sont des valeurs originelles dont le capitalisme nous éloigne constamment.

En espérant que ce livre donnera espoir aux futurs immigrants africains.

License

Symbole de License Creative Commons Attribution - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Québec africaine de sous la direction de Florence Piron est sous une licence License Creative Commons Attribution - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International, sauf indication contraire.

Partagez ce livre

Commentaires/Errata

2 Responses to Paroles d’étudiantes-auteures et d’étudiants-auteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *