2 Mohammed. X.

Geneviève Déry

Mohammed est, comme sa femme, originaire d’Alger. Leur langue maternelle est le kabyle. La langue arabe est la langue officielle du pays pour tous les enfants dès la scolarisation.

D’Alger à Québec

En 2006, Mohammed entama des démarches d’immigration vers Québec, classée Ville du patrimoine mondial de l’Unesco pour l’humanité. Mohammed et sa femme voyaient alors le Québec comme un vivier d’opportunités d’emploi et une destination pour quiconque aspirait à une meilleure qualité de vie : « C’est beau, Québec! Quand je pense à Montréal où c’est beaucoup plus cosmopolite, Québec est vraiment une ville très jolie ». Les démarches d’intégration se sont étalées sur une période de six ans. En 2014, ils s’installèrent officiellement au Québec comme résidents permanents.

À leur arrivée au Québec, Mohammed et sa femme eurent recours à un chauffeur de taxi qui leur servit à la fois de chauffeur et de guide touristique : « Il a été très gentil et sympathique ».

Concernant le climat au Québec, Mohammed avoue que le choc n’est pas seulement culturel, mais aussi thermique. Sa fille aînée a été malade en permanence en raison du climat : « Ce n’est pas toujours évident de s’acclimater dans des conditions aussi extrêmes. Il fait très très froid ici ».

L’insertion professionnelle

Dès leur arrivée, la femme de Mohammed entama des études de 3cycle en génie des procédés industriels à l’Université Laval. À Alger, elle étudiait et travaillait en même temps dans un centre de recherche. Mohammed, pour sa part, exerçait la fonction de directeur commercial dans une compagnie. Auparavant, il avait étudié dans une école de commerce où il a obtenu un MBA. À son arrivée à Québec, Mohammed travailla trois semaines au magasin Canadian Tire au service à la clientèle. Ce travail l’a aidé considérablement à socialiser et à se familiariser avec la culture et les citoyens québécois. En mai 2015, il travailla pour le SOIT (organisme d’aide à l’intégration professionnelle des immigrants) à titre de conseiller au service aux entreprises, un emploi qu’il occupe encore aujourd’hui. Il affirme qu’au Québec, la phase pré-emploi est très différente de celle son pays d’origine. La façon québécoise de faire le curriculum vitae et de passer l’entrevue est exigeante et nécessite une certaine adaptation.

Rapports avec les valeurs québécoises

Mohammed s’est familiarisé avec la gastronomie québécoise, mais cuisine encore des mets traditionnels de son pays. Pendant le mois du Ramadan, il ne peut pas manger pendant plus de 17 heures par jour. Sa femme et lui invitent souvent des amis québécois pour leur faire goûter des plats typiquement algériens, question de leur faire découvrir les merveilles de l’art culinaire de leur pays.

Mohammed apprécie principalement le sens de la compassion, de l’entraide et du bénévolat qu’il trouve très développé chez les Québécois. Il jouit d’excellentes relations humaines dans sa vie quotidienne, dans toutes les sphères de la vie. L’un de ses amis est décédé dans la fusillade du 29 janvier 2017, ce qu’il évoque avec beaucoup d’émotion. Il souligne que son ami était pourtant bien intégré et entretenait d’excellents liens avec les Québécois.

À propos de l’immigration

Mohammed trouve que les médias québécois ont tendance à semer la confusion et à plonger les citoyens dans le doute, au point où les gens confondent tout. Il regrette que beaucoup de personnes ici ne connaissent pas son pays. L’ignorance conduit malheureusement à l’amalgame, et les médias continuent d’entretenir cette ignorance.

Les lien filiaux

Mohammed a deux filles, la plus jeune née au Québec. Il considère que les conditions de vie à Québec sont favorables pour permettre aux enfants de grandir dans un milieu sain.

C’est un endroit où nous savions que nous pourrions donner à nos enfants la chance d’une vie meilleure, propice à un développement sain.

Il continue de garder contact avec sa famille d’origine en Alégérie à l’aide des prouesses de la technologie. En effet, il échange régulièrement avec sa famille sur Skype : « C’est un bon moyen de pouvoir communiquer et conserver les contacts », a-t-il renchéri.

Conseils aux futurs nouveaux arrivants

Le message que veut véhiculer Mohammed aux nouveaux arrivants est de prendre le temps de connaître les lieux, parce qu’il y a un déracinement. Par ailleurs, il révèle que lorsqu’il a pris la décision de quitter son pays, il voulait s’intégrer à une autre culture et il assumait le fait de devoir vivre avec d’autres valeurs culturelles. Cela devrait selon lui aussi être le cas des toutes les personnes qui veulent s’établir au Québec, quelle que soit leur origine.

Alger. Source :
https://pixabay.comfralger-algrie-ciel-t-bleu-2471634. Crédit : SofiLayla

License

Icon for the Creative Commons Attribution 4.0 International License

Mohammed. X. by Geneviève Déry is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License, except where otherwise noted.

Partagez ce livre

Commentaires/Errata

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *