Autrices et auteurs

Marie-Claude Bernard est titulaire d’un doctorat en sciences de l’éducation obtenu en cotutelle à l’université Paris-Descartes et à l’Université Laval. Elle est professeure agrégée à la faculté des sciences de l’éducation à l’Université Laval au département d’études sur l’enseignement et l’apprentissage. Chercheuse au Centre de recherche et d’intervention sur la réussite scolaire (CRIRES), elle mène des activités de recherche portant sur l’étude des rapports aux savoirs, l’utilisation des récits de vie en tant qu’outil de recherche et de formation, l’analyse de la vulnérabilité à l’école et de questions sociales et éthiques associées aux savoirs scolaires en privilégiant les approches interactionnistes. Elle est membre de l’Association internationale des histoires de vie en formation (ASIHVIF), dont elle est actuellement la vice-présidente, et de l’Association science et bien commun (ASBC).

Marie-Claude Bernard obtuvo un doctorado en ciencias de la educación en co-tutoría entre la Universidad Paris Descartes y la Universidad Laval. Es profesora en la facultad de ciencias de la educación en la Universidad Laval en el Departamento de estudios sobre la enseñanza y el aprendizaje. Es investigadora del Centro de investigación y de intervención sobre el éxito escolar (CRIRES). Conduce actividades de investigación sobre el estudio de las relaciones con el saber, el uso de los relatos de vida como herramienta de investigación y de capacitación, el análisis de la vulnerabilidad en la escuela y problemas sociales y éticos asociados con los conocimientos escolares, privilegiando enfoques interaccionistas. Es miembro y actual vice-presidente de la Association internationale des histoires de vie en formation (ASIHVIF y miembro de la Association Science et bien commun (ASBC).

marie-claude.bernard@fse.ulaval.ca

***

Hervé Breton est maître de conférences en sciences de l’éducation et de la formation à l’université de Tours. Il est membre de l’équipe de recherche Éducation Éthique Santé (EA7505) et président de l’ASIHVIF (Association internationale des histoires de vie en formation). Ses travaux de recherche interrogent et examinent les effets du récit sur les processus de formation de soi et de formalisation des savoirs expérientiels. Il accompagne des recherches-actions dans le domaine de la formation des adultes : pratiques narratives, ingénierie et accompagnement de la reconnaissance des acquis expérientiels, analyse de l’activité en situations de travail, de santé et de soins.

herve.breton@univ-tours.fr

***

Monyse Briand est nouvellement professeure en psychosociologie à l’UQAR. Elle termine actuellement une thèse de doctorat en psychopédagogie à l’Université Laval dans laquelle elle s’intéresse au développement de la capacité à négocier avec l’incertitude chez les accompagnateurs de changement. À travers ses différents travaux et recherches, elle s’intéresse principalement aux approches pédagogiques de l’accompagnement et aux approches dialogiques, praxéologiques, collaboratives, réflexives et biographiques appliquées au champ de la formation et de l’intervention psychosociale. Ses activités de recherche-action et de recherche-formation portent sur le développement des compétences dialogiques, collaboratives et réflexives auprès des personnes, des groupes et des organisations. Elle s’intéresse particulièrement au renouvellement des pratiques, à l’intégration des apprentissages et au développement de l’intelligence collective dans ses activités de recherche et d’enseignement au premier et au deuxième cycle en psychosociologie. Elle est membre du Réseau québécois pour la pratique des histoires de vie (RQPHV) et du Réseau international de sociologie clinique (RISC).

monyse_briand@uqar.ca

***

Corinne Le Bars, docteure en sciences de l’éducation, a soutenu sa thèse en 2012 sur les bénéfices produits par l’écriture de son récit de vie lorsque l’on a vécu une situation extrême. Elle est chercheuse associée à l’université de Nantes et chercheuse-collaboratrice à l’Institut universitaire du Centre jeunesse de Québec. Forte de nombreuses recherches effectuées à partir de la méthodologie de l’histoire de vie et d’une expérience d’enseignante dans ce champ, elle a créé en 2019 une activité d’écrivain public et de biographe.

Corinne Le Bars, Ph.D. in Education, defended her thesis in 2012 on the benefits of writing her life story when one experienced extreme situations. She is an associate researcher at the University of Nantes and researcher-collaborator at the University Institute of the Youth Center of Quebec. With a lot of research from the methodology of the History of Life and a teaching experience in this disciplined, she created in 2019 an activity of public writer and biographer.

corinnelebars1@gmail.com

***

Thierry Chartrin est docteur en sciences de l’éducation. Il a soutenu sa thèse, intitulée « Apprendre à vivre, c’est se savoir mortel : récits “épiphaniques” d’autoformation existentielle », dans le cadre de l’École doctorale Cognition, éducation, interactions (Nantes) en partenariat avec le Centre de recherches en éducation (Nantes) et de l’université Nantes-Angers-Le Mans COMUE. Il est responsable du service Innovation et Développement à l’Association régionale pour l’institut de formation en travail social (ARIFTS) Pays de Loire.

th.chartrin@gmail.com

***

Olga Czerniawska est professeure, responsable de la chaire d’andragogie et de travail social à l’Académie humanistico-économique de Łódź. Ses intérêts de recherche portent sur les problèmes du processus d’éducation des adultes et leur place dans la théorie de l’andragogie et concernent trois domaines fondamentaux : l’analyse des processus d’éducation des adultes et leur place dans la théorie de l’andragogie, en prenant en considération le concept de l’âge adulte, la maturité ; la réflexion quant à la formation des adultes, notamment l’éducation des parents ; l’utilisation de l’histoire de vie dans le processus de formation.

Olga Czerniawska Zainteresowania badawcze Prof. Czerniawskiej skupiają się wokół problemów procesu wychowania dorosłych i jego miejsca w teorii andragogiki i dotyczą trzech zasadniczych obszarów: analizy procesów wychowania dorosłych i jego miejsca w teorii andragogiki z uwzględnieniem pojęcia dorosłości, dojrzałości; rozważań nad kształceniem się dorosłych, w tym edukacji rodziców; zastosowania historii życia w procesie kształcenia.
Niezwykle ważny nurt zainteresowań naukowo-badawczych w dorobku naukowym Profesor Czerniawskiej stanowi gerontologia wychowawcza.
Zrealizowała międzynarodowy projekt badań biograficznych „Wydarzenia osobiste i globalne” z partnerami (prof. M. Lani-Bayle) z Uniwersytetu z Nantes (z Francji). Powołała Zeszyty Naukowe o tematyce gerontologicznej, które przekształciła w rocznik Gerontologia Społeczna, którego jest redaktorem, opublikowała kilka prac monograficznych, a także doprowadziła do wydania prac wybitnych profesorów: Duccio Demetrio, Pierre Dominicé.

***

Jean-Jacques Demba est détenteur d’un postdoctorat en fondements de l’éducation, notamment en mesure et évaluation (Université de Montréal, Université du Québec à Chicoutimi) et d’un Ph.D en didactique (Université Laval). Il est enseignant de didactique à l’École normale supérieure de Libreville, chercheur au Groupe de recherche en sciences humaines et sociales (ENS, Libreville), chercheur associé au Centre de recherche et d’intervention sur la réussite scolaire (Université Laval, Québec). Outre la question de l’échec, de la réussite scolaire, de l’équité et de l’inclusion scolaire, qu’il aborde dans une perspective socio-didactique, conjuguant des éléments de la sociologie de l’éducation (interactionnisme symbolique) et de la didactique (rapport au savoir) et privilégiant l’expérience scolaire de jeunes, ses intérêts de recherche portent aussi sur les pratiques enseignantes et les liens entre l’évaluation et la réussite ou l’échec scolaire. Il est auteur de guides pédagogiques et d’ouvrages de méthodologie destinés aux enseignants et aux élèves du secondaire.

dembajeanjacques@yahoo.fr – jjdemb@gmail.com

***

Charliton José dos Santos Machado est professeur à l’Université fédérale de Paraíba (UFPB) et au Centre d’éducation du ministère de la Méthodologie de l’éducation. Il est titulaire d’un postdoctorat de l’Université d’État de Campinas (Unicamp, 2009), d’un doctorat en éducation de l’Université fédérale de Rio Grande do Norte (UFRN, 2001), d’une maîtrise en sociologie (1997) et d’un diplôme en sciences sociales (1994) de l’Université fédérale de Paraíba (UFPB). Il est enseignant permanent dans les programmes de troisième cycle en éducation (PPGE) et sociologie (PPGS), tous deux à l’UFPB, et conseiller (maîtrise et doctorat) principalement dans les matières suivantes : éducation, histoire, culture et genre. Chercheur en productivité au Conseil national du développement scientifique et technologique (CNPq), il est également membre de la Société brésilienne d’histoire de l’éducation (SBHE).

Charliton José dos Santos MachadoProfessor Titular da Universidade Federal da Paraíba/UFPB. Lotado no Departamento de Metodologia da Educação – DME no Centro de Educação/CE. Pós-Doutorado pela Universidade Estadual de Campinas (Unicamp/2009). Doutorado em Educação pela Universidade Federal do Rio Grande do Norte (UFRN/2001). Mestre em Sociologia pela Universidade Federal da Paraíba (UFPB/1997). Licenciado em Ciências Sociais (UFPB/1994). Professor com atuação permanente nos seguintes Programas de Pós-Graduação: Educação (PPGE) e Sociologia (PPGS), ambos da UFPB, atuando como orientador (Mestrado e Doutorado), principalmente nos seguintes temas: Educação, História, Cultura e Gênero. É Bolsista de Produtividade em Pesquisa do Conselho Nacional de Desenvolvimento Científico e Tecnológico (CNPq)? PQ1-D. Membro da Sociedade Brasileira de História da Educação (SBHE).

charlitonlara@yahoo.com.br

***

Daniel Feldhendler est formateur, superviseur, enseignant-chercheur, maître de conférences à l’Université Goethe de Francfort-sur-le-Main, RFA (1976-2014), membre de la Société allemande de supervision depuis 1998 (DGSV) et de la Fédération allemande pour le psychodrame depuis 1994 (DFP). Il est également membre d’autres réseaux de recherche-action-formation-accompagnement, dont l’Association internationale des histoires de vie en formation et de recherche biographique en éducation (ASIHVIF-RBE, membre du conseil d’administration depuis 2009, à Paris), de l’Association internationale pour la recherche interculturelle (ARIC, Université de Fribourg, Suisse, depuis 1994), cofondateur du Centre de psychodramaturgie (en 1983, à Mayence, Allemagne) et membre de l’Association internationale de théâtre et récits de vie (IPTN, depuis 1991, membre du conseil d’administration, à Francfort, RFA, et co-fondateur de l’école de formation affiliée à l’école américaine de New York, États-Unis).

feldhendler@gmail.com

***

Gilvete de Lima Gabriel est professeure de pédagogie à l’Université fédérale de Roraima (UFRR). Cheffe du groupe d’études autobiographiques, interdisciplinaires et interculturelles de Roraima, elle travaille sur l’histoire de l’éducation, l’histoire de l’éducation brésilienne, le récit autobiographique, la formation et l’éducation des enfants, l’éducation et la formation autochtones et sur le terrain. Elle a créé et coordonné le cours d’éducation sur le terrain à l’UFRR. Elle est postdoctorante en éducation de l’Université fédérale de Paraíba (2017-2018) et a obtenu un doctorat en éducation de l’Université fédérale de Rio Grande do Norte (2009) ainsi qu’une maîtrise en éducation de l’Université fédérale d’Amazonas (2001). Elle est membre fondateur de l’Association brésilienne de recherche (Auto)Biográfica (ANNHIVIF). En 2014, elle a suivi des cours à l’université Paris-13, au Centre de recherche interuniversitaire EXPERICE. Elle a publié en 2016 chez L’Harmattan l’ouvrage Autobiographie narrative et construction d’identité en Amazonie brésilienne, dans la collection « Histoire de vie et formation », dirigée par Gaston Pineau.

Gilvete Gabriel. Professora do curso de Pedagogia da Universidade Federal de Roraima – UFRR. Líder do Grupo de Estudos e Pesquisas Autobiográficas, Interdisciplinares e Interculturais de Roraima, possuindo vasta experiência na área de educação. Atua com os eixos temáticos: história da educação, história da educação brasileira, narrativa autobiográfica, formação, educação infantil, educação e formação do campo e indígena. Criou e coordenou o curso de Licenciatura em Educação do Campo da UFRR. Fez Pós-Doutorado em Educação na Universidade Federal da Paraíba (2017.2-2018), Doutorado em Educação na Universidade Federal do Rio Grande do Norte (2009) e Mestrado em Educação na Universidade Federal do Amazonas (2001). É membro fundadora da Associação Brasileira de Pesquisa Autobiográfica (ANNHIVIF). Em 2014 realizou curso na Universidade de Paris XIII, Centro de Pesquisa Interuniversitária EXPERICE. Seu livro Autobiographie Narrative et Construction d`Identité Enseignante en Amazonie Brésiliene é parte teórica da coleção Histoire de vie et formation, dirigida por Gaston Pineau (2016), editora L’Harmattan, Paris, França.

gilvetelima@yahoo.com.br

***

Pascal Galvani est docteur en éducation et professeur au département de psychosociologie et travail social à l’Université du Québec à Rimouski. Il dirige la collection « Écologie et formation » aux éditions L’Harmattan et coordonne la revue électronique Présences, disponible en ligne sur le site de l’UQAR. Ses recherches portent sur les processus d’auto-éco-formation à partir d’une méthode de recherche-formation fondée sur l’exploration phénoménologique et herméneutique des moments formateurs décisifs (kairos).

http://pascalgalvani.com

pascal_galvani@uqar.ca

***

Ibrahim Gbetnkom est titulaire d’une maîtrise en sciences de l’éducation obtenue à l’Université Laval. Il est enseignant d’histoire, géographie et éducation à la citoyenneté et la morale dans les lycées et collèges au Cameroun. Candidat au doctorat en psychopédagogie à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université Laval, son projet de recherche porte sur l’analyse des violences scolaires selon le point de vue des élèves du secondaire au Cameroun. Il a approché cette thématique dans son essai de maîtrise en réalisant une étude exploratoire. Il privilégie des outils méthodologiques qualitatifs et l’éclairage de l’approche interactionniste symbolique afin d’étudier le sens que les élèves donnent aux situations de violences auxquelles ils font face dans l’espace scolaire.

Ibrahim Gbetnkom ghet mbâre ya’ fu lerewa ngure, yùe i kouot ma tù nda léréwa mbèn kuo’ itèt ma Laval, tù mgbâ nga yie’re let yùma. Tù ndun ndun lérewa mbâre mbèn kuo’ imo’ tu la’ Kamerun, i na ndèt nkum sângam, mùn nyütu pua ngu yua a ghùm i na, ne nga wûme kèn pua nga ntùet mbôket. Yieka ngâ kumshe nshutndap meshi’ kuot ndîne ya’ fu lerewa ngûre tù mo’ mômpue nga yie’re lèt yùm ma tù ndalerewa ngûre yi mbâre mbèen kuo’ itèt ma Laval, nga yu ta’shi yùen na nga ki’renga lî-ngùe’ ndun puèn ou bien nga ndü u ndun puèn, me ngéé ka pat ù ndanshüt to’she nda lerewa mbâre kuo’ ipâ tù Kameroun téé njùen yaba. I yié mbî let mkpâre yire li ngam ou bien ndü u, ne yinshâsheket pe sie ngam, fù’ka i pe tùete yùm menga kuot mbâre ya’ffu lerewa na. Nga mo’ dâ runket pafa’, ne nga yintôche mo’ nkü manje tû yùm ùe a nshâneket wupme na, pua mkparé’ nî a nshèt, meshi’ nûshe tu tù nküka pe mbî pe ngume tù ntù nka’ nda lerewa na.

ibrahim.gbetnkom.1@ulaval.ca

***

Isabelle Lavoie est détentrice d’une maîtrise en psychopédagogie, d’un certificat en enseignement au secondaire ainsi qu’un baccalauréat en bioagronomie obtenus à l’Université Laval. Elle est enseignante en sciences et technologie au secondaire, au Québec, depuis plus de vingt-cinq ans. Dans le cadre récent de l’obtention de sa maîtrise, elle a rédigé un essai intitulé L’expérience de mise en récit de soi dans le développement professionnel  dans l’enseignement au secondaire (2019).

isabelle.lavoie.17@ulaval.ca

***

Marie-Emmanuelle Laquerre est professeure au département de communication sociale et publique à l’Université du Québec à Montréal. Elle enseigne l’intervention psychosociale dans une optique communicationnelle, humaniste et participative. Ses travaux de recherche reposent notamment sur l’interaction professionnelle en santé et en service social dans un contexte pluriethnique, sur les trajectoires du vieillissement des personnes âgées possédant un historique migratoire ainsi que sur les conditions de vie des aînés migrants. S’inscrivant dans une optique interculturelle, elle conçoit le récit de vie comme un objet d’intervention qui facilite la rencontre entre les aînés et les professionnels sociosanitaires qui travaillent auprès de cette population.

laquerre.marie-emmanuelle@uqam.ca

***

Conceição Leal da Costa a commencé son activité professionnelle en tant que professeure de physique en 1990. Elle a poursuivi des études à l’Université d’Évora (Portugal) avec une maîtrise en administration de l’éducation (2000), puis un doctorat en sciences de l’éducation (2015). Actuellement professeure au département de pédagogie et éducation à l’Université d’Évora (Portugal), rattaché à l’École des sciences sociales et au Centre de recherche en éducation et en psychologie (CIEP|UE), elle s’est consacrée à la formation des enseignants et à la recherche, fondée sur des méthodologies qualitatives. Ses intérêts visent, en particulier, les approches biographiques, l’éducation scolaire des enfants et des jeunes, la formation des enseignants, l’histoire de vie et la construction de l’identité professionnelle et les études de l’organisation scolaire. Elle est l’auteure de publications aux niveaux national et international et collabore au CIRBE (France). En tant qu’experte des programmes du ministère de l’Éducation du Portugal, enseignante et chercheuse, elle a mis au point des activités de supervision, de consultation et de recherche avec plusieurs institutions communautaires.

Conceição Leal da Costa iniciou a sua atividade profissional como professora de Física em 1990. Realizou um Mestrado em Administração Educacional (2000), integrou a carreira do Ensino Superior e fez Doutoramento em Ciências da Educação (2015). Atualmente é Professora do Departamento de Pedagogia e Educação da Universidade de Évora, pertencente à Escola de Ciências Sociais e membro do Centro de Investigação em Educação e Psicologia (CIEP | UE). Os seus interesses têm-se focado na formação de professores e tem-se dedicado a pesquisa privilegiando metodologias qualitativas. A sua investigação inclui, em particular, as abordagens biográficas com narrativas e histórias de vida. Nos seus estudos evidenciam-se interesses na educação de crianças e jovens, na formação de professores, na organização escolar e na construção de identidade dos profissionais. Tem publicações nacionais e estrangeiras e é colaboradora do CIRBE (França). Como perita em programas do Ministério da Educação de Portugal, docente e investigadora, tem desenvolvido atividades de supervisão, consultoria e pesquisa com diversas instituições comunitárias.

mclc@uevora.pt

***

Anne-Marie Lo Presti, après avoir obtenu un CAS en accompagnement individuel et collectif, s’est formée à l’approche du développement du pouvoir d’agir. Elle est formatrice à la Haute École pédagogique du canton de Vaud en Suisse et elle accompagne des étudiants en formation initiale dans leur construction identitaire à travers des dispositifs d’analyse de pratiques. Elle intervient aussi en gestion de classe et du stress. Titulaire d’un master en lettres et en sociologie-anthropologie, elle a également obtenu un MAS en pédagogie et elle est riche d’une expérience d’enseignement de plus de vingt-cinq ans dans le secondaire, notamment auprès d’élèves allophones. La dimension interculturelle est donc également au centre de ses préoccupations, avec des projets d’échange et de mobilité organisés en collaboration avec l’Université de Bologne en Italie. Elle participe à plusieurs projets de recherche menés au sein du groupe GRAFER (Groupe de recherche accompagnement, formation, écriture réflexive) et elle est membre de l’ASIHVIF (Association des histoires de vie en formation).

anne-marie.lo-presti@hepl.ch

***

Ana Chrystina Mignot est professeure titulaire du programme de post-graduation d’éducation à l’Université d’État de Rio de Janeiro, chercheuse à la Commission nationale de recherche (CNPq) et chercheuse (UERJ/FAPERJ) scientifique de « Nosso Estado » (FAPERJ).

Ana Chrystina Mignot Full Professor of the Postgraduate Education Program at the State University of Rio de Janeiro. Researcher of the National Research Commission (CNPq). Pro researcher (UERJ / FAPERJ). Scientist of « Nosso Estado » (FAPERJ).

Ana Chrystina Mignot Professora Titular do Programa de Pós-Graduação da Universidade do Estado do Rio de Janeiro. Pesquisadora do Conselho Nacional de Desenvolvimento Científico e Tecnológico (CNPq). Procientista (UERJ/FAPERJ). Cientista de Nosso Estado (FAPERJ).

acmignot@terra.com.br

***

Sabine Oppliger est formatrice à la Haute École pédagogique du canton de Vaud en Suisse, et accompagne des étudiant(e)s en formation initiale ainsi que des enseignant(e)s expérimenté(e)s dans leur développement professionnel, notamment au travers de dispositifs d’analyse de pratique. Praticienne en créativité, formée à l’approche du développement du pouvoir d’agir ainsi qu’aux récits et histoires de vie, elle mobilise aussi ces diverses ressources dans ses interventions en conduite de classe pour penser la relation pédagogique. Ses intérêts professionnels sont riches de ses expériences passées (enseignement, médiation culturelle et artistique dans la cité, dans des établissements scolaires ou des musées, socioréalisatrice dans un atelier d’arts plastiques avec des adolescent(e)s aux trajectoires scolaires ou psychosociales problématiques, activité de peintre-plasticienne, participation dans le PNR51 « Intégration et Exclusion », 2007). Actuellement, elle est active dans le GRAFER (Groupe de recherche accompagnement, formation, écriture réflexive) et membre de l’association DPA PC (Développement du pouvoir d’agir personnel et collectif), de l’ASIHVIF (Association des histoires de vie en formation) et de l’ARRV (Association de recueilleurs et recueilleuses de récits de vie).

sabine.oppliger@hepl.ch

***

 

Maria da Conceição Passeggi est chercheuse Pq2-CNPq, professeure à l’Université de São Paulo (UNICID) et professeure permanente du programme de troisième cycle en éducation de l’Université fédérale de Rio Grande do Norte (PPDEd-UFRN). Elle est titulaire d’un doctorat en linguistique et d’un master en lettres modernes de l’Université Paul Valéry (Montpellier-France), d’un doctorat en éducation (BEX-Capes) de l’université de Nantes et de l’université François Rabelais-Tours (France 2004-2005), et d’un post-doctorat en éducation par PUCRS de l’université de Paris-13 (Capes, 2011-2012). Diplômée en lettres de l’Université fédérale du Ceará, elle est cheffe du Groupe interdisciplinaire de recherche, formation, autobiographie, représentations et subjectivités (GRIFARS-UFRN-CNPq). Professeure invitée à l’université Paris-13, à l’Université de Buenos Aires (UBA), à l’Université des Antilles et de la Guyane (UAG), elle a été présidente de l’Association brésilienne de recherche biographique (BIOgraph, 2014-2016). Elle est également membre du conseil d’administration de l’Association internationale des histoires de formation et de recherche biographique en éducation (ASIHIVIF-RBE).

Maria da Conceição Passeggi Pesquisadora Pq2-CNPq. Professora da Universidade Cidade de São Paulo (UNICID). Professora permanente do Programa de Pós-Graduação em Educação da Universidade Federal do Rio Grande do Norte (PPDEd-UFRN). Doutora em Linguística e Mestre em Letras Modernas pela Université Paul Valéry (Montpellier-França). Estágio de pós-doutorado em Educação (BEX-Capes) na Université de Nantes e François Rabelais (França- 2004-2005). Pós-doutorado em Educação pela PUCRS e Université de Paris 13 (Capes- 2011-2012). Graduada em Letras pela Universidade Federal do Ceará. Líder do Grupo Interdisciplinar de Pesquisa, Formação, Autobiografia, Representações e Subjetividades (GRIFARS-UFRN-CNPq). Professora Visitante na Université de Paris 13; Universidad de Buenos Aires (UBA); Université des Antilles et de la Guyane (UAGPresidente da Associação Brasileira de Pesquisa (Auto)Biográfica (BIOgraph- 2014-2016). Membro do Conselho de Administração da Association Internationale des Histoires de Vie en Formation et de Recherche Biographique en Education (ASIHIVIF-RBE)

mariapasseggi@gmail.com.br

***

Florence Piron est anthropologue et éthicienne. Professeure au département d’information et de communication de l’Université Laval depuis 2004, elle y enseigne la pensée critique à travers des cours pluridisciplinaires sur l’éthique, la démocratie et le vivre-ensemble. Présidente fondatrice de l’Association science et bien commun et de la boutique des sciences et des savoirs « Accès savoirs » de l’Université Laval, directrice des Éditions Science et bien commun qui publient en libre accès, elle s’intéresse aux liens entre l’université, la société et la culture (l’éthique), à la fois comme chercheuse et comme militante pour une science plus ouverte, plus inclusive, socialement responsable et tournée vers le bien commun. Elle intervient oralement et par écrit dans une grande diversité de milieux, que ce soit dans le monde universitaire ou en dehors, et se plaît à concevoir et animer des sites Web et des groupes Facebook. Elle est depuis 2010 au cœur de plusieurs projets de recherche-action visant à valoriser et diffuser en libre accès les savoirs universitaires d’Afrique subsaharienne francophone et d’Haïti et à développer la capacité de recherche endogène dans ces régions du monde. Elle est membre du CIRAM (Centre interdisciplinaire de recherche sur l’Afrique et le Moyen-Orient de l’Université Laval), de l’IPAC (Institut du patrimoine culturel de l’Université Laval), de l’IDEA (Institut d’éthique appliquée de l’Université Laval), du LabCMO (Laboratoire sur la communication et le numérique) et membre associée de l’Institut EDS (Environnement, développement, société).

florence.piron@com.ulaval.ca

***

Jacques Rhéaume, Ph. D. en sociologie, est professeur émérite au département de communication sociale et publique de l’Université du Québec à Montréal. Il est actuellement chercheur à l’Institut Sherpa, au Centre intégré universitaire de services sociaux et de santé (CIUSSS) du centre-ouest de l’Île de Montréal. Il a réalisé plusieurs recherches touchant l’itinérance ou les services en immigration et refuge. Il a développé dans ce contexte une méthodologie des histoires de vie collectives d’organismes communautaires. Il fait aussi de la recherche-intervention à partir d’une approche autobiographique des récits de vie en groupe restreint, du type « Roman familial et trajectoires sociales ». Il s’intéresse également aux fondements philosophiques et psychosociologiques du sujet et de l’acteur social dans la pratique d’intervention dans les milieux organisés.

rheaume.jacques@uqam.ca

***

Michel Rival est metteur en scène, formateur, auteur, chercheur doctorant en sciences de l’éducation et de la formation à l’université de Nantes. Son travail de médiation et de création artistique s’illustre par la collecte de paroles, de témoignages, d’histoires, de récits de vie avec différents publics, pour les transformer en écriture théâtrale. Depuis 2011, formé à la démarche des « Histoires de vie en formation » à l’université de Nantes, il intervient comme chargé de cours ; il encadre des ateliers collectifs d’approche biographique, anime des sessions « Histoire de vie » pour des travailleurs sociaux, et accompagne la recherche sur la mémoire collective avec les anciens ouvriers de Nantes. Membre chercheur associé au Centre de recherche en éducation de Nantes (CREN), il oriente ses compagnonnages biographiques avec la démarche des histoires de vie comme formation tout au long de la vie.

michelrival0@gmail.com

***

Patrick Rywalski, maître d’enseignement, est responsable du domaine « Formation continue certifiante » auprès de l’Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle (IFFP) à Lausanne (Suisse). En parallèle à son activité d’instituteur, il a effectué en cours d’emploi le parcours l’amenant à l’obtention d’une licence en sciences de l’éducation, orientation « Éducation des adultes » ; il est également titulaire du diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) « Analyse du travail et construction des compétences professionnelles », obtenu auprès de l’Université de Genève. Ses centres d’intérêts dans les approches biographiques l’ont amené à rejoindre en 2018 le bureau de l’Association internationale des histoires de vie en formation (ASIHVIF). En tant que concepteur de dispositif de formation et animateur, il intervient dans le champ de la formation des adultes pour des problématiques telles que la politique et le système de formation, la reconnaissance et la validation des acquis, la formation des formateurs et formatrices d’adultes, l’accompagnement.

patrick.rywalski@iffp.swiss

***

Teresa Sarmento a débuté sa carrière professionnelle en tant qu’éducatrice de la petite enfance en 1978. Elle a poursuivi des études à l’Université de Minho avec un baccalauréat en enseignement de l’histoire et des sciences sociales (1987), puis un doctorat en études de l’enfance (2000). Professeure adjointe à l’Institut d’éducation, appartenant au département des sciences sociales de l’éducation de l’Université de Minho, au Portugal et au Centre de recherche sur l’étude de l’enfant (CIEC), elle s’est consacrée à la formation des enseignants et à la recherche, fondée sur des méthodologies qualitatives, en particulier les méthodes biographiques, sur l’éducation de l’enfance, la formation des enseignants, les histoires de vie des professionnels de l’éducation, l’organisation scolaire et les relations école-famille-communauté, et ses études ont été publiées dans des revues scientifiques et des ouvrages nationaux et étrangers. En tant qu’experte externe en matière d’études sur les conditions de genre au niveau de l’Union européenne, elle a développé des activités de conseil sur les politiques en faveur des enfants à São Tomé et Príncipe et en Angola.

Teresa Sarmento iniciou a sua atividade profissional como Educadora de Infância (1978), tendo prosseguido estudos na Universidade do Minho com a realização da Licenciatura em Ensino de História e Ciências Sociais (1987) e, posteriormente a realização do Doutoramento em Estudos da Criança (2000). É Professora Auxiliar no Instituto de Educação, Universidade do Minho, pertencente ao Departamento de Ciências Sociais da Educação e ao Centro de Investigação em Estudos da Criança, onde se tem dedicado à formação de professores, bem como à investigação, com base em metodologias qualitativas, particularmente a métodos biográficos, sobre a educação de infância, as problemáticas da formação de professores, histórias de vida de profissionais da educação, da organização escolar e da relação escola-famílias-comunidades, com os estudos publicados em revistas científicas e livros, a nível nacional e estrangeiro. Tendo sido perita externa em estudos sobre condições de género a nível da União Europeia, tem desenvolvido trabalhos de consultoria sobre políticas para a infância em São Tomé e Príncipe e Angola.

tsarmento@ie.uminho.pt

***

Aneta Słowik est docteure en sciences humaines et maître de conférences à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Basse-Silésie à Wrocław en Pologne. Elle est membre de l’ASIHVIF (Association internationale des histoires de vie en formation). Ses intérêts scientifiques concernent l’analyse des histoires de vie des immigrants et la théorie et la pratique de l’orientation tout long de la vie pour des personnes en transition culturelle.

Dr Aneta Slowik -pedagog, mgr filologii angielskiej i lic. filologii francuskiej, adiunkt w Dolnośląskiej Szkole Wyższej we Wrocławiu, pracuje w Katedrze Andragogiki i Poradoznawstwa, jest specjalistką z zakresu poradnictwa międzykulturowego, procesów migracji, badań biograficznych, jest członkinią Naukowego Towarzystwa Poradoznawczego

aneta.slowik@dsw.edu.pl

***

Geneviève Tschopp est psychologue et formatrice d’adultes, professeure associée à la HEP Vaud en Suisse, responsable pédagogique de la validation des acquis de l’expérience (VAE) au sein de cette institution. Ses recherches et interventions portent sur les outils favorisant la réflexivité et le développement identitaire et professionnel des (futur(e)s) enseignant(e)s, s’associant aux récits de la vie professionnelle des acteur(trice)s. Elle est responsable du groupe GRAFER : Groupe de recherche accompagnement, formation, écriture réflexive. Elle est engagée dans une démarche de recherche doctorale à l’Université de Fribourg en sciences de l’éducation quant à la pratique d’écriture spontanée ou réflexive d’enseignant(e)s : du penser à l’agir, se construire professionnellement. Elle est par ailleurs membre du comité administratif de l’Association internationale des histoires de vie en formation (ASIHVIF) et du comité de l’Association de recueilleuses et recueilleurs de récits de vie (ARRV) en Suisse romande.

Geneviève Tschopp is a psychologist and adult trainer, associate professor at the HEP Vaud in Switzerland, and educational manager for the validation of the acquisition of experience (VAE) at this institution. Her research and interventions focus on tools that promote reflexivity and the identity and professional development of (future) teachers, in association with the professional life stories of the actors. She is in charge of the GRAFER group: Accompaniment Research Group, Training, Reflective Writing. She is engaged in a doctoral research process at the University of Fribourg in Education Sciences as regards the practice of spontaneous or reflective writing of teachers: from thinking to acting, to building oneself professionally. She is also a member of the administrative committee of the International Association of Life Stories in Formation (ASIHVIF) and a member of the committee of the Association of Life Stories Collectors (ARRV) in French-speaking Switzerland.

genevieve.tschopp-rywalski@hepl.ch

License

Symbole de License Creative Commons Attribution - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Les voies du récit de Marie-Claude Bernard, Geneviève Tschopp et Aneta Slowik est sous une licence License Creative Commons Attribution - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International, sauf indication contraire.

Partagez ce livre