Avant-propos

Marie-Claude Mioche

Le Centre culturel de Goutelas situé au cœur de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, a rejoint en 2015 le réseau des Centres Culturels de Rencontre. Ce label est attribué par le ministère de la culture et de la communication à des  lieux patrimoniaux où se développe, en France et en Europe, la création.

Le projet de Goutelas relève d’un ensemble de valeurs et de thèmes liés à l’histoire ancienne et récente du lieu : la restauration bénévole et collective du site a suscité depuis 50 ans un faire-ensemble, prétexte aux rencontres et aux dynamiques créatives, loin de toute approche dogmatique ou doctrinale. Les valeurs humanistes, héritées de l’histoire, ont placé au cœur de l’identité et du projet du Centre culturel l’idée que la quête et le croisement des savoirs, la tolérance, l’ouverture au monde, la curiosité et la créativité sont au fondement de la liberté et du développement de l’être humain, et donc de sa capacité à prendre part à une œuvre collective.

Situé à l’articulation entre culture et citoyenneté, ce projet repose sur un triptyque associant étroitement humanisme, droit et création, que cette dernière soit scientifique ou artistique, professionnelle ou en amateur, individuelle ou collective.

Le projet de Goutelas est donc celui :

  • d’un lieu civique qui porte le souci de la construction culturelle, sociale et citoyenne des personnes,
  • d’un lieu de rencontre et de faire-ensemble qui croise les savoirs pour expérimenter et faire advenir l’inattendu,
  • d’un lieu qui mobilise les valeurs humanistes et l’imaginaire liés à son patrimoine en les confrontant aux dynamiques de la création contemporaine, qu’elles soient artistiques, scientifiques ou intellectuelles,
  • d’un lieu qui offre un espace privilégié pour observer, analyser, et débattre d’une manière distanciée et apaisée des questions du droit de la culture, de la sauvegarde de l’exception culturelle, des droits culturels.

Ce projet qui s’attache à (ré)concilier démocratisation culturelle et démocratie culturelle, excellence culturelle et valeurs de l’éducation populaire est mis en œuvre depuis trois ans au travers de résidences d’artistes locaux, nationaux et étrangers, invitant le public à la création : la danse, la caricature, l’écriture, les formes contemporaines de musique non instrumentale – corporelles notamment –, ont déjà donné lieu à des actions de médiation et de création, mettant les publics (scolaires, personnes âgées, demandeurs d’asile, et tout un chacun) en position d’agir, d’apprendre et de transmettre.

Depuis plusieurs années « Les chemins en scène et en musique » coordonnés par le Centre culturel de Goutelas poursuivent une dynamique de création collective, associant amateurs et professionnels au travers du spectacle vivant et donnant naissance à des formes hybrides et inattendues.

Les rencontres et les échanges du colloque qui s’est tenu à Goutelas en octobre 2015 s’inscrivent pleinement dans ce cheminement et cette recherche.

Les propos et les expériences échangés ont contribué à conforter les dynamiques civiques et citoyennes du territoire en les mettant en contact avec des ressources extérieures.

Ils ont nourri les réflexions sur le renouvellement des modes d’intervention culturelle et des méthodes d’éducation populaire.

Ils ont contribué à promouvoir l’hybridation des formes d’actions culturelles et scientifiques.

License

Icon for the Creative Commons Attribution 4.0 International License

Avant-propos by Marie-Claude Mioche is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License, except where otherwise noted.

Partagez ce livre

Commentaires/Errata

Les commentaires sont clos.