11 Responsabilités du comité de rédaction et du comité scientifique d’une revue

(Voir aussi le chapitre Définitions et le chapitre sur le protocole d’entente)

Le comité de rédaction d’une revue

Le est l’équipe opérationnelle de la revue. Piloté par un rédacteur en chef ou une rédactrice en chef (ou par un duo), le comité prend les principales décisions concernant : 1) les axes de la revue, 2) les dossiers thématiques et les personnes responsables de les coordonner, 3) les responsables de l’évaluation des articles reçus, 4) la publication des articles dans la revue.

Il est très important que le comité de rédaction fonctionne en équipe et que tout le travail ne soit pas assumé par une seule personne!

Les membres du ne sont pas rémunérés pour leur travail par le Grenier des savoirs (mais peuvent l’être par une autre source, bien sûr). Ils et elles sont exempté-e-s du paiement annuel de la cotisation à l’Association Science Afrique tant qu’ils et elles sont en activité au sein du comité. Leur contribution à leur revue est une forme d’engagement envers la recherche et ses bienfaits potentiels pour le mieux-être et le développement local de leur pays.

Ce comité est constitué de deux à cinq personnes qui doivent être affiliés à au moins deux institutions scientifiques différentes. Il doit comporter au moins une femme. Ce comité choisit sa manière de communiquer, mais un groupe WhatsApp semble indispensable en 2019. Il établit sa propre politique de renouvellement et de fonctionnement, notamment pour ce qui concerne la répartition des tâches et des responsabilités listées ci-dessous. Une liste à jour des membres du comité, avec l’affiliation professionnelle de chacun-e, doit figurer sur le site de la revue.

Les membres du comité de rédaction doivent très bien connaître les politiques éditoriales et le contenu du site du Grenier des savoirs et les approuver. Ils et elles doivent lire attentivement le présent manuel et, si possible, participer à des formations. Ils et elles doivent maîtriser et approuver l’Engagement des auteurs et des autrices et être capables de répondre aux interrogations de leurs auteurs et autrices à ce sujet.

Les responsabilités qui sont énumérées ci-dessous sont assurées par le comité de rédaction (CR). Elles peuvent être confiées temporairement au Secrétariat général (SG) au moment de la création de la revue ou dans les périodes de transition.

Responsabilités du comité de rédaction :

  1. Sélection des dossiers thématiques deux fois par année au minimum, avec identification de la ou des personne(s) qui les coordonneront et retour de cette information au Secrétariat du Grenier des savoirs avec l’appel de texte complet en vue de sa publication et de sa diffusion sur le site.
  2. Lecture préliminaire des textes reçus pour décider s’ils sont acceptables, quel est leur catégorie (parmi les 8 retenues dans le Grenier des savoirs), s’ils vont en évaluation externe ou interne ou s’il faut les renvoyer à l’auteur ou à l’autrice, par exemple en cas de bibliographie mal faite ou de non-respect des critères de présentation (section Instructions).
  3. Identification de trois personnes (avec, pour chacune, l’adresse mail ou leur numéro WhatsApp) pour chaque article soumis, en vue de l’évaluation (au cas où il y ait des refus ou des non-réponses); cette information doit être déposée dans le tableau de bord en ligne ou, en cas de difficultés, envoyée par mail au Secrétariat général.
  4. Rédaction du rapport d’évaluation :  la synthèse des évaluations et des recommandations spécifiques du CR en vue de la deuxième version du texte. Ce rapport doit être déposé dans le tableau de bord ou, en cas de difficultés, envoyé au SG qui le fera suivre aux auteurs et autrices.
  5. Lecture des versions finales des articles pour validation et acceptation finale. La date de cette acceptation doit être inscrite dans le tableau de bord ou, en cas de difficultés, signifiée par un message au Secrétariat général.
  6. Vérification de la mise en ligne des articles et de leur dépôt dans le DICAMES par le Secrétariat général.
  7. Recrutement des membres du comité scientifique.
  8. Maintien d’un lien régulier avec les membres du comité scientifique (par mail ou infolettre).
  9. Mise à jour des pages présentant le comité scientifique et le comité de rédaction sur le site de la revue.
  10. Animation du groupe WhatsApp ou de la page Facebook de la revue si elle existe.
  11. Rédaction d’une brève nouvelle à chaque nouvelle publication, pour l’infolettre du Grenier des savoirs.
  12. Gestion de l’impression et de la diffusion des versions imprimées si tel est le choix de la revue.

Il est à noter que si le comité de rédaction pouvait se charger, en tout ou en partie, de la mise en ligne, de la génération des PDF et de leur dépôt dans le DICAMES, ce serait une charge de moins pour le Secrétariat général et cela pourrait accélérer le flux de travail.

Le comité scientifique d’une revue

Le d’une revue est le garant et le conseiller scientifique du comité de rédaction, mais n’a pas de responsabilité opérationnelle. Sa mission est d’appuyer et d’accompagner le comité de rédaction dans la sélection des thèmes choisis pour les dossiers thématiques et des personnes pour les coordonner, de lire les articles publiés pour s’assurer de leur qualité, d’arbitrer les litiges éventuels entre les membres du comité de rédaction, les auteurs et autrices ou les évaluateurs et évaluatrices, de trancher entre des évaluations contradictoires, de recruter des auteurs et autrices, de diffuser et d’utiliser les articles publiés dans leurs travaux de recherche ou d’enseignement. Selon leur expertise, les membres du comité scientifique peuvent être sollicités par le comité de rédaction ou le Secrétariat général pour procéder à l’évaluation d’un article ou d’un résumé ou pour piloter un dossier thématique.

Les membres du comité scientifique ne sont pas rémunéré-e-s pour leur travail par le Grenier des savoirs. Leur cotisation à l’Association Science Afrique doit être payée chaque année tant qu’ils et elles sont en activité au sein du comité. Leur contribution à leur revue est une forme d’engagement envers la recherche et ses bienfaits potentiels pour le mieux-être et le développement local de leur pays. Toutefois, si l’un-e des membres est recruté-e pour évaluer deux articles au cours d’une année, il ou elle bénéficiera d’un congé de cotisation pour l’année suivante.

Les membres du comité scientifique sont recrutés par le comité de rédaction de la revue au moyen d’une lettre qui doit préciser clairement la mission du comité et ce qui est attendu des membres (ce qui est précisé sur cette page). Il est constitué de dix à quinze personnes (ou plus) qui doivent provenir d’au moins trois pays différents. Il doit comporter au moins 30 % de femmes et ne pas excéder 15 % de membres d’un pays du Nord. Une liste à jour des membres du comité, avec l’affiliation professionnelle de chacun-e, doit figurer sur le site de la revue.

Les membres du comité scientifique doivent très bien connaître les politiques éditoriales et le contenu du site du Grenier des savoirs et les approuver. Ils et elles doivent maîtriser et approuver l’Engagement des auteurs et des autrices puisqu’ils et elles chercheront à recruter ces personnes.

License

Symbole de License Creative Commons Attribution - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Manuel du Grenier des savoirs de Florence Piron et Gilbert Babena est sous une licence License Creative Commons Attribution - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International, sauf indication contraire.

Partagez ce livre