Les auteurs et les autrices

Juliette Alenda

Juliette Alenda est docteure de l’Université de Lille (laboratoire CLERSE). Elle a effectué un post-doctorat au sein du département de science politique de l’Université d’Amsterdam (Pays-Bas) et occupe un poste de professeure-assistante à l’Université de Radboud (Nijmegen). Son champ de recherche principal est la socio-économie du développement en Afrique subsaharienne. Elle porte une attention particulière au développement durable, la sécurité sociale, l’économie sociale et les dynamiques qui sous-tendent la construction des indicateurs macroéconomiques.

Abena Asomaning Antwi

Abena Asomaning Antwi est titulaire d’un doctorat de l’Université de Lille (France) en économie de la santé. Elle a de nombreuses années d’expérience dans les secteurs public et privé au Ghana. Ses recherches portent sur la couverture universelle en santé, les déterminants sociaux de la santé, la santé dans toutes les politiques et le genre.

Yvonne Beaugé

Yvonne Beaugé est doctorante du groupe d’économie et de financement de la santé à l’Institut de Santé Mondiale de Heidelberg (HIGH). Elle s’intéresse aux évaluations économiques d’interventions sanitaires complexes en Afrique, avec un accent particulier sur l’accès aux soins de santé pour les plus pauvres. Ses recherches s’inspirent des valeurs de la couverture universelle des soins de santé et de la recherche de l’équité en matière de santé.

Oriane Bodson

Oriane Bodson est docteure en sciences politiques et sociales de l’Université de Liège. Elle mène des recherches sur le financement basé sur les résultats depuis 2013, et s’est particulièrement intéressée à sa mise en œuvre au Bénin, au Burkina Faso et au Sénégal. Elle travaille actuellement au sein de l’équipe qualité des soins de l’Organisation mondiale de la Santé à Genève.

Bruno Boidin

Bruno Boidin est professeur d’économie et enseigne à l’Université de Lille depuis 2002. Il est membre du CLERSE et travaille sur les politiques de santé, le développement durable et la RSE en Afrique. Il a dirigé de nombreuses thèses et est membre de l’équipe éditoriale de la revue Mondes en développement.

Emmanuel Bonnet

Emmanuel Bonnet est directeur de recherche à l’Institut de recherche pour le développement (IRD) au sein d’Unité Mixte de Recherche PRODIG de l’IRD et du CNRS. Il est actuellement basé à l’Institut des Sciences des Sociétés du CNRST du Burkina Faso. Ses travaux de recherche et d’évaluation portent sur l’évaluation des populations vulnérables et l’efficacité des politiques de santé publique qui les concernent. Il mobilise des méthodes originales d’analyse spatiale pour analyser les effets des politiques à toutes les échelles géographiques et administratives. Il dirige actuellement l’Observatoire territorial de la gratuité des soins pour les indigent-e-s au Burkina Faso[1], un programme de recherche financé par l’Union Européenne.

Marc Bourgeois

Marc Bourgeois est professeur de droit fiscal et droit des finances publiques. Il mène plusieurs projets de recherche et d’enseignement en Afrique. Ainsi, il coordonne un projet de recherche pour le développement sur le financement de la couverture maladie universelle au Sénégal et il collabore également avec les juristes du Ministère de la Santé du Bénin et de l’OMS à Genève, sur les aspects juridiques de la couverture santé universelle.

Stephan Brenner

Stephan Brenner est adjoint de l’équipe en économie et financement de la santé à l’Institut de santé mondiale de Heidelberg. Ses recherches portent sur les systèmes de santé, en particulier sur les régimes de financement de la santé et leur interaction avec la qualité de la prestation de services et les résultats associés.

Séverine Carillon

Séverine Carillon est anthropologue, chercheuse associée au Centre Population et Développement (CEPED), unité de recherche associée à l’Institut de recherche pour le développement  (IRD) et l’Université de Paris. Ses recherches portent sur l’accès aux soins et aux traitements des personnes vulnérables en contexte épidémique. 

Benjamin Chemouni

Benjamin Chemouni est professeur au sein du Centre d’études en développement à l’Université Catholique de Louvain en Belgique. Sa recherche porte sur les dynamiques politiques et idéologiques de la formation de l’État dans la région des Grands Lacs en Afrique, notamment au Burundi et au Rwanda.

Abdourahmane Coulibaly

Abdourahmane Coulibaly est anthropologue, maitre-assistant à la Faculté de médecine et d’odontostomatologie (FMOS) du Mali. Il est chercheur titulaire à l’UMI/IRL 3189, « Environnement, Santé, Sociétés », à l’Université des sciences, des techniques et technologies de Bamako (USTTB), à l’Université Cheick Anta Diop de Dakar (UCAD), au Centre national de recherche scientifique et technologique (CNRST) et au Centre national de recherche (France). Il travaille en anthropologie des pratiques de santé, notamment néonatales, en Afrique.

Christian Dagenais

Christian Dagenais est professeur titulaire au département de psychologie de l’Université de Montréal. Il se spécialise dans l’étude des processus et des effets du transfert de connaissances (TC). Depuis 2009, il est à la tête de l’Équipe RENARD, une équipe investie dans la recherche sur le TC dans le domaine social, et dont l’objectif est de développer ce champ de recherche grâce à des partenariats interdisciplinaires et interuniversitaires. Au cours des 20 dernières années, il a dirigé de nombreuses études évaluatives portant sur le transfert des connaissances issues de la recherche en éducation, en santé publique, en santé mondiale et dans plusieurs autres domaines au Québec et à l’étranger. 

Manuela De Allegri

Manuela De Allegri coordonne l’équipe de recherche en économie de la santé et financement à l’Institut de santé mondiale de Heidelberg. Sa recherche porte sur les systèmes de santé, particulièrement sur les effets des interventions en santé globale et l’interaction entre le financement des services de santé et les autres éléments du système.

Ludovic Déo Gracias Tapsoba

Ludovic Déo Gracias Tapsoba est économiste de la santé à l’Institut national de santé publique à Ouagadougou au Burkina Faso. Ses travaux de recherche portent sur les systèmes de santé, en particulier sur les politiques et programmes de santé en lien avec les femmes, les mères et les enfants de moins de cinq ans.

Pascal Roland Enok Bonong

Pascal Roland Enok Bonong est un biostatisticien qui a une forte expérience dans les différentes phases du processus de production de l’information statistique dans le domaine de la santé. Il a par ailleurs participé à la conception et à la réalisation de plusieurs études d’évaluation d’impact des projets.

Amandine Fillol

Amandine Fillol est doctorante en santé mondiale à l’Université de Montréal. Elle travaille sur les modes de production et de légitimation des connaissances dans les politiques de santé dans un contexte de santé mondiale. Elle est également coordinatrice du projet Unissahel au Centre population et développement de l’Institut de recherche pour le développement.

Idriss Ali Gali-Gali

Idriss Ali Gali-Gali est titulaire d’une maîtrise en sociologie du développement social. Il cumule huit ans d’expérience en recherche qualitative, d’abord au Burkina Faso où il fut notamment assistant de recherche dans le cadre du projet « Financement basé sur les résultats et protection sociale », puis au Tchad. Depuis septembre 2019, il est attaché de recherche, chargé de l’étude de la résilience du système de santé au sein de l’ONG Bureau d’Appui Santé et Environnement (BASE) au Tchad, en partenariat avec l’IRD-France.

Lara Gautier

Lara Gautier est professeure adjointe au Département de Gestion, Évaluation et Politique de Santé de l’École de Santé Publique de l’Université de Montréal et chercheuse au Centre de Recherche en Santé Publique. Elle est aussi chercheuse associée au Centre Population et Développement à Paris. Ses intérêts de recherche se situent au croisement de la science de la mise en œuvre, de la recherche sur les politiques et systèmes de santé, et de la santé des migrant-e-s.

Fatoumata Hane

Fatoumata Hane est socio-anthropologue de la santé, maitre de conférences à l’Université Assane Seck de Ziguinchor, Sénégal. Ses travaux portent essentiellement sur les systèmes et politiques sanitaires en Afrique de l’Ouest, les soins pédiatriques, la santé communautaire et la couverture maladie universelle.

Kadidiatou Kadio

Kadidiatou Kadio est docteure en sciences humaines appliquées de l’Université de Montréal. Elle a aussi un master en Population et Santé et une maîtrise en psychologie sociale de l’Université de Ouagadougou. Elle est chercheuse à l’Institut de Recherche en Science de la Santé (IRSS), du Centre National de la Recherche scientifique et Technologique (CNRST) du Burkina Faso, et chercheuse postdoctorante à l’Institut de recherche pour le développement (IRD) à Ouagadougou, au Burkina Faso. Ses intérêts de recherche portent sur les questions de protection sociale, l’analyse des politiques et des systèmes de santé, les inégalités et l’exclusion sociale, l’accès aux soins des populations, l’équité, le renforcement du pouvoir d’agir, le partage et l’utilisation de connaissances.

Joël Arthur Kiendrébégo

Joël Arthur Kiendrébégo est assistant hospitalo-universitaire à l’Université Joseph Ki-Zerbo, à Ouagadougou au Burkina Faso. Sa recherche porte sur les politiques et les systèmes de santé, en lien avec le financement de la santé et particulièrement les mécanismes d’achat stratégique.

Naasegnibe Kuunibe

Naasegnibe Kuunibe est maître de conférences et chercheur à l’Université pour les études de développement au Ghana. Il a récemment terminé ses études de doctorat à l’Institut de santé mondiale de Heidelberg, en Allemagne. Ses recherches sont axées sur l’évaluation des interventions des programmes de santé dans les milieux à faibles ressources, à l’aide de modèles économétriques quantitatifs.

Julia Lohmann

Julia Lohmann est professeure adjointe à la London School of Hygiene and Tropical Medicine. Elle travaille sur les ressources humaines pour la santé dans les pays à faible revenu, en particulier sur les questions de motivation, de satisfaction et de bien-être, ainsi que sur les systèmes de santé et les interventions visant à les renforcer de manière plus générale.

Sarah Louart

Sarah Louart est doctorante en économie de la santé à l’Université de Lille. Elle a réalisé son mémoire de master 2 sur la navigation en santé pour les indigent-e-s en Afrique. Elle travaille actuellement en collaboration avec l’ONG ALIMA et l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) sur l’analyse réaliste d’un projet d’introduction d’une innovation en santé en Afrique de l’Ouest (projet AIRE).

Hoa Thi Nguyen

Hoa Thi Nguyen est chercheuse postdoctorale à l’Institut de santé mondiale de Heidelberg et à la Division de médecine tropicale de l’hôpital universitaire de Heidelberg, Université de Heidelberg en Allemagne. Ses principaux domaines de recherche comprennent l’évaluation des coûts, l’évaluation de l’impact et l’évaluation économique d’interventions complexes en matière de santé publique.

Samiratou Ouédraogo

Samiratou Ouédraogo est une chercheuse postdoctorale du Programme de bourses d’apprentissage en matière d’impact sur le système de santé des Instituts de recherche en santé du Canada, l’Institut National de Santé Publique du Québec et l’Université McGill. Elle travaille sur des projets de recherches transdisciplinaires de promotion de la santé et d’amélioration des systèmes de santé.

Elisabeth Paul

Elisabeth Paul combine une carrière académique et sur le terrain dans le domaine de la santé mondiale, des systèmes et politiques de santé et de l’efficacité de l’aide. Au niveau académique, après avoir occupé diverses fonctions à l’Université de Liège, elle est chargée de cours à l’École de santé publique de l’Université libre de Bruxelles depuis 2018. Elle y dirige le Centre de recherche en politiques et systèmes de santé/santé internationale. Au niveau de la consultance, elle a à son actif près d’une centaine de missions d’appui technique, d’évaluation ou de recherche, principalement en Afrique de l’Ouest. De 2007 à 2009, elle a été assistante technique auprès du Ministère de la Santé du Mali, en appui à l’approche sectorielle et à l’appui budgétaire dans le secteur.

Valéry Ridde

Valéry Ridde est directeur de recherche au CEPED, une Unité Mixte de Recherche associant l’Université de Paris et l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD). Il est actuellement basé à l’Institut de la santé et du développement (ISED) de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Sénégal). Il est aussi éditeur associé aux journaux BMJ Global Health. Ses travaux de recherche portent sur la couverture universelle en santé, le financement des services de santé, l’évaluation de programmes, les politiques publiques de santé et la promotion de la santé.

Martin Rudasingwa

Martin Rudasingwa est associé de recherche postdoctoral à l’Institut de santé mondiale de Heidelberg, dans l’unité de recherche en économie et financement de la santé. Ses recherches portent sur le financement de la santé, les systèmes de santé et l’évaluation économique de la santé.

N’Koué Emmanuel Sambiéni

N’koué Emmanuel Sambiéni est enseignant-chercheur au département de sociologie et anthropologie de l’Université de Parakou (Bénin) et Directeur Délégué au Bénin du Laboratoire d’Études et de Recherches sur les Dynamiques Sociales et le Développement Local (LASDEL). Ses principales recherches portent sur les politiques publiques de santé, les services de santé, les médecines et les pratiques sociales en lien avec la santé et la maladie.

Mathieu Seppey

Mathieu Seppey est candidat au doctorat en santé mondiale à l’Université de Montréal et est titulaire d’un Master en santé publique et développement international ainsi que d’une maîtrise en administration des services de santé. Ses intérêts de recherche concernent les déterminants et processus en lien avec la pérennité d’interventions en santé, les politiques publiques en santé, l’évaluation de programmes et le financement des soins de santé. Il est aussi en charge du cours « Politiques publiques en santé » de l’Université de Montréal.

Isidore Sieleunou

Isidore Sieleunou est titulaire d’un master en économie de la santé du Centre d’étude et de recherche sur le développement international (CERDI) de l’Université d’Auvergne (France), d’un master en santé publique de l’Institut de médecine tropicale d’Anvers (Belgique) et d’un doctorat en médecine de l’Université de Yaoundé I (Cameroun). Il détient un doctorat en santé publique à l’Université de Montréal.

Paul-André Somé

Paul-André Somé est directeur exécutif à l’ONG AGIR/SD, qui est basée à Ouagadougou au Burkina Faso. Ses intérêts de recherche sont la recherche-action et études interventionnelles et les projets de mobilisation des connaissances. Il dirige un bureau de consultation en lien avec l’évaluation de programme.

Sidibé Souleymane

Sidibé Souleymane est doctorant en santé publique, option analyse des politiques et systèmes de santé à l’unité de formation et de recherche en science de la santé de l’Université Ouaga 1 Joseph Ky Zerbo. Sa recherche porte spécifiquement sur l’accès aux soins des indigent-e-s.

Alexsandra Torbica

Aleksandra Torbica est professeure associée au département des sciences sociales et politiques et directrice du Centre de recherche pour la gestion des soins de santé et des services sociaux (CERGAS) à l’Université Bocconi de Milan, en Italie. Ses recherches portent sur l’intersection entre la politique de la santé, l’économie de la santé et la gestion des soins de santé. Elle s’intéresse à l’exploration de différentes méthodes issues de ces disciplines pour étudier les processus décisionnels aux niveaux macro (politique) et micro (gestion).

Laurence Touré

Laurence Touré est anthropologue, chercheuse à Miseli, l’association de recherche et de formation en anthropologie des dynamiques locales, à Bamako au Mali. Ses recherches portent sur les politiques publiques de santé et de protection sociale et sur la couverture universelle santé.

Anne-Marie Turcotte-Tremblay

Anne-Marie Turcotte-Tremblay est chercheuse postdoctorale à la Harvard T.H. Chan School of Public Health. Elle enseigne un cours sur les méthodes mixtes à l’Université Oxford. Elle s’intéresse à l’évaluation d’interventions innovatrices visant à améliorer l’accès à des soins de santé de qualité, au transfert de connaissances et à la formation en santé mondiale.

Pierre Yaméogo

Pierre Yaméogo est secrétaire technique One health (une seule santé) et couverture universelle en santé au cabinet du Ministre de la Santé du Burkina Faso.

Edmund Yeboah

Edmund Yeboah est associé de recherche et doctorant à l’Institut de Santé Globale de Heidelberg, dans l’unité de recherche en économie et financement de la santé. Ses travaux actuels portent sur l’amélioration de la résilience aux changements climatiques en Afrique subsaharienne (Burkina Faso et Kenya) par le renforcement des systèmes de santé et la promotion d’outils d’adaptation financière (L’assurance basée sur un indice climatique).

Tony Zitti

Tony Zitti est doctorant en santé publique, option recherche sur les systèmes de santé à l’école doctorale Pierre Louis de santé publique (ED393), Université de Paris. Il travaille sur l’analyse des politiques publiques de santé en Afrique.

David Zombré

David Zombré est économiste de la santé et professionnel de la santé publique. Il apporte un soutien technique pour l’analyse et l’évaluation des politiques et systèmes de santé. Il fournit également un soutien technique aux ministères de la santé dans la conception et la mise en œuvre d’outils et de processus pour améliorer le financement de la santé et la gestion des finances publique de la santé dans la perspective de la couverture santé universelle.

Aloys Zongo

Aloys Zongo est médecin spécialiste en santé publique et en économie de la santé. Il a servi aux différents échelons du système de santé au Burkina Faso. Il a développé son expertise dans le domaine du renforcement du système de santé, des politiques et management des systèmes de santé, du financement de la santé pour la couverture sanitaire universelle. Il a réalisé plusieurs consultations dans le domaine du financement de la santé dans plusieurs pays africains tels que le Burkina Faso, le Togo, le Niger, le Sénégal et la Guinée.