Autres ouvrages de l’auteur sur le même sujet

1970, Système foncier et développement rural : essai d’anthropologie juridique sur la répartition des terres chez les Wolof ruraux de la zone arachidière nord du Sénégal, thèse de doctorat d’état en Droit, Paris, F.D.S.E., 283 p., tableaux, cartes et biblio.

1972, Éléments d’une théorie des rapports de l’homme à la terre en Afrique noire, thèse de troisième cycle sur documents (ès lettres, mention ethnologie), université de Paris VII.

1974, Structure de l’organisation judiciaire en droit traditionnel africain et transformation institutionnelle dans un processus de développement, communication présentée au colloque de l’Association canadienne d’études africaines, Halifax, N.S., Canada, texte partiellement publié sous les titres suivants :1974, « Justice africaine et oralité juridique » Bulletin de l’IFAN, série B, Tome XXXVI, N°3 : 559-581.-1975, « L’évolution de la justice traditionnelle dans l’Afrique francophone »,  Revue canadienne des études africaines : 75-97.

1982, « Introduction à l’étude des Droits non étatiques » – « La formation du Droit coutumier » – « La formation du Droit coutumier islamisé » – Contribution au chapitre XVI du volume ‘l’État et le Droit’ de l’Encyclopédie juridique de l’Afrique, Dakar, Nouvelles Éditions Africaines : 353-391.

1984 [1981], « Local Law in Black Africa : contemporary experiences of Folk Law facing State and Capital in Senegal and some other Countries », People Laws and State Law. The Bellagio Papers, edited by A. Allot et W. Woodman, Utrech, Foris : 253-262.

1984b, « Être ou ne pas être propriétaire foncier. Confrontation des logiques capitalistes et archaïques chez les agriculteurs du canton de Vermand (Aisne), en situation de crise économique et sociale« , La propriété foncière, Paris, Economica : 121-131.

1984c « L’introduction du modèle européen de l’État en Afrique francophone : logiques et mythologiques du discours juridique », Catherine Coquery Vidrovitch et Alain Forest (ed.),  Décolonisation et nouvelles dépendances, Lille, Presses universitaires de Lille : 81-122.

1985, « La loi sur le domaine national (du Sénégal) a vingt ans. Joyeux anniversaire? », Mondes en développement, (Bruxelles), N° spécial Sénégal, tome 13, N° 52 : 667-685.

1990, « La coutume et la réception des Droits romanistes en Afrique noire ». Rapport préparé pour la Société Jean Bodin pour l’histoire comparative des institutions, congrès de Bruxelles de septembre 1984 sur La coutume. Bulletin de la société Jean Bodin, Tome 51 : 117-150.

1990b, (en association avec Gerti Hesseling),  « Le Droit et ses pratiques. Avant propos », Politique africaine, N° 40, déc. 1990 : 2-11.

1991, « Les usages politiques du Droit. De l’ambition civilisatrice coloniale à la gestion au jour le jour de la dépendance » : 109 à 122, In Denis C. Martin, Les Afriques politiques. Introduction pluridisciplinaire à la politique en Afrique du sud du Sahara. Paris, La Découverte.pages tt

1991b, « La propriété foncière du Code Napoléon en Afrique : I’échec logique de la raison écrite ». Communication au colloque La propriété foncière deux siècles après 1789’, Paris, ADEF, nov. 1989. Un droit inviolable et sacré, la propriété. Paris, ADEF, p.145-150.

1994 [1990]) “L’élaboration de la culture commune comme réponse à la crise de l’Etat et des économies en Afrique francophone ”, La culture, otage du développement ? sous la dir. de G. Rist, Paris, L’Harmattan, p. 99-118.

1994b,  » Le code civil au Sénégal ou le vertige d’Icare », La réception des systèmes juridiques ; implantation et destins, sous la dir. de J. Vanderlinden et de Michel Doucet, Bruxelles, Bruylant, p. 291-330.

1995, “Le pastoralisme africain face aux problèmes fonciers ”, Daget Philippe, Godron Michel (eds) Pastoralisme; Troupeaux, espaces, sociétés, Paris,  Hatier AUPELF-UREF, p. 487-510.

1995b, “ La sécurité foncière dans un contexte africain de marchandisation imparfaite de la terre ”, Terre, Terroir, Territoire, les tensions foncières, sous la dir. de Ch. Blanc-Pamard et L. Cambrésy, Paris, ORSTOM, p. 455-472.

1997, “ Patrimonialité plutôt que propriété, approches de politiques foncières en Afrique et dans l’océan indien dans une perspective de gestion patrimoniale et environnementale ”, Droits de propriété et environnement, sous la dir. de Max Falque et Michel Massenet, Paris Dalloz, p.321-334.

1999 [1997],  “A la recherche d’un paradigme perdu : le  foncier pastoral dans les sociétés sahéliennes ”, Colloque Les sociétés pastorales en Afrique sahélienne : environnement, développement et démocratie ; Niamey, novembre 1997. Edité par André Bourgeot,  Horizons nomades en Afrique sahélienne, Paris, Karthala, pp. 397-412.

1999b, Le Jeu des lois, une anthropologie dynamique du droit, Paris, LGDJ, col. Droit et société, série anthropologie.

1999c, “ Au delà de la relation public-privé, l’apparition de la notion de ‘communs’ dans les expériences actuelles de décentralisation administrative en Afrique francophone ”, Jacob Rösel et Trutz von Trotha (eds.), Dezentralisierung, Demokratisierung und die lokale Repräsientation des staates, Köln, Rüdiger Köppe Verlag, 1999, p. 69-78.

2003, “ La démarche d’intermédiation culturelle, une expérience au Tribunal pour enfants de Paris, 1996-2002 ”, DERPAD, Protection de l’enfance et diversités européennes, Paris, Editions petite capitale, p. 299-310.

2006, (éditeur), Juridicités, approches du droit au Laboratoire d’anthropologie juridique de Paris, témoignages réunis à l’occasion de son quarantième anniversaire, le 16 octobre 2004, Paris, Karthala (Cahiers d’anthropologie du droit, hors série).

2007, “L’horizon de la juridicité : comparer les différences dans leurs complémentarités pour repenser les droits dans une perspective globale de régulation des sociétés contemporaines”. Communication au congrès «  Les frontières avancées du savoir du juriste », Academia delle Scienze di Torino, 25 au 27 avril 2007, placé sous l’égide de L’istituto subalpino per l’analisi del diritto delle actività transnazionali et de l’Associazione italiana di diritto comparato.  Références non communiquées.

2009, “Autonomie du droit, hétéronomie de la juridicité”, Rodolfo Sacco (ed.), Le nuove ambizioni del sapere del giurista: anthropologica giuridica e traducttologia giuridica, Rome, Academia Nazionale dei Lincei, Atti dei convegni Lincei 253, p. 99-133.

2009b – « Violence de la fonction symbolique et institutionnalisation du droit, contribution à une anthropologie de la juridicité et du pluralisme normatif », Begegnungen und Auseinandersetzungen, Festschrift für Trutz von Trotha, édités par Katharina Inhentveen und Georg Klute, Köln, Rüdiger Köppe Verlag, p. 12-30.

2011, La terre de l’autre, une anthropologie des régimes d’appropriation foncière, Paris, LGDJ, col. Droit et société, série Anthropologie.

2011b, «  L’émergence de pratiques communes trans-modernes. À propos d’une démarche sérenditypique de déroutement en anthropologie du droit», Danièle Bourcier et Pek van Andel, La sérendipité, le hasard heureux, Paris, Hermann, 2011, p. 299-310.  

2013 (éditeur.),  La Terre et l’homme, espaces et ressources convoités, entre le local et le global, Paris, Karthala.

2013b, “La place de la juridicité dans la médiation”, Jurisprudence, revue critique, La médiation, entre renouvellement de l’offre de justice et droit, 2013, p. 199-208. Traduction en portuguais (Brésil) “ O lugar da juridicidade na mediação”, Meritum  (Universitad Fumec, Belo Horizonte), vol. 7, N° 2, p. 289-327.

2014, “Le juge des mineurs et l’intérêt de l’enfant en contexte interculturel. Pratiques d’intermédiations et anthropologie du droit ”, Mélanges Lazerges. Politique(s) criminelle(s), Paris, Dalloz, p. 383-400.

2015, “How I Have Been Conducting Research on the Commons for Thirty Years Without Knowing It”, David Bollier and Silke Helfrich (eds.), Patterns of Commoning (Amherst, MA, Off the Common Books, 2015, pp. 277-296.

2015b,  “Les appropriations de terres à grande échelle et les politiques foncières au regard de la mondialisation d’un droit en crise. À propos de Chouquer Gérard, Terres porteuses, entre faim de terres et appétit d’espace” Arles, Actes-Sud & Paris, Errance, 2012, 247 p. Droit et société, vol. 89, p. 193-206.

2016, “La révolution de la juridicité, une réponse à la mondialisation ”, in  Jeuland Emmanuel,  Picavet Emmanuel, Interactionnisme et norme, approche transdisciplinaire, Paris, IRJS Editions, p. 143-170.

2016b, “Des Communs <à double révolution> ”, Droit et Société, Etudes, vol. 94, p. 603-624. 

2016c, “La redécouverte du partage des Communs en Afrique ”, Relations, (Montréal),  « A qui la terre », N° 785, août, p. 24-26.

2017, Une juridicité plurielle pour le XXI° siècle. Une approche anthropologique d’une propédeutique juridique, Sarrebruck, Editions européennes universitaires.

2017b,  “ Coutume “, Cornu Marie, Orsi Fabienne, Rochfeld Judith, (eds) Dictionnaire des biens communs, Paris, PUF, p. 326-329.

2017c, “ Maîtrises foncières et fruitières (approche anthropologique du droit) ”, Cornu Marie, Orsi Fabienne, Rochfeld Judith, (eds), Dictionnaire des biens communs, Paris, PUF, p.781-785.

2017d, “De la chefferie à la polycratie, réhabiliter la gouvernance communautaire des sociétés locales africaines ”, Michèle Leclerc-Olive (ed.), Anthropologie des prédations foncières, entreprises minières et pouvoirs locaux, Paris, Editions des archives contemporaines, p. 73-84.

Le Roy, Etienne, Karsenty, Alain et Bertrand Alain (ed.), 2016 [1996]), La sécurisation foncière en Afrique, pour une gestion viable des ressources renouvelables, Paris, Karthala, 1ère ed. 1996.

Partagez ce livre