Bibliographie générale

Adamczeweski Amandine, « Crise politique et mouvements migratoires au Sud du Mali : complexification des enjeux et des instances de régulation de l’accès à la terre », Paris, CTF&D, mars 2015, 70 p., bibliographie. Cette étude est disponible sur www.foncier-developpement. org.

Alliot Michel, 2003, Le droit et le service public au miroir de l’anthropologie, Paris, Karthala, textes choisis et édités par Camille Kuyu.

Ariès Philippe, 1948, Histoire des populations françaises et de leurs attitudes devant la vie depuis le XVIII° siècle, Paris, Éditions Self.

Arnaud André-Jean (et al), 1993, Dictionnaire de théorie et de sociologie du Droit, Paris, LGDJ, 2° ed.

Aubert Sigrid, Karpe Philippe, 2019, « Comment envisager le droit des Communs tissés autour de la terre et des ressources qu’lle porte? », Delmas Bruno, Le Roy, Etienne, (eds), Les Communs aujourd’hui, enjeux planétaires d’une gestion locale de ressources renouvelables, Paris, Karthala, p. 73-100.

Audier Sylvie, 2014, « Les Biens communs sont parmi nous », Le Monde, 16 mai, p. 9.

Bambridge Tamatoa,Vernaudon Jacques, 2013, « Espace, histoire et territoire en Polynésie, une appropriation foncière de l’espace marin », in E. Le Roy (ed.), La Terre et l’homme, Paris, Karthala, p. 33-71.

Bambridge Tamatoa 2018, « Le rahui : un Commun foncier en Polynésie », Delmas Bruno, Le Roy, Etienne, (eds), 2019, Les Communs aujourd’hui, enjeux planétaires d’une gestion locale de ressources renouvelables, Paris, Karthala, p. 159-164.

Barrière Catherine & Olivier, 2002, Un droit à inventer, foncier et environnement dans le delta intérieur du Niger, Paris, IRD-éditions.

Barrière Olivier, 2015, « Repenser le droit de l’environnement dans une conception renouvelée du développement durable. Prospective d’un « droit de la coviabilité » des systèmes sociaux et écologiques », Blaise S., David C., David Victor (eds.). Le développement durable en Océanie : vers une éthique nouvelle?, Aix-en-Provence, PUP, PUAM, p. 215-242.

Bathily Mohamed Ali, 2016, « Les spéculateurs fonciers ne craignent plus l’État » Entretien avec L’Essor du 3 mai 2016, diffusé sur http://maliactu.net du 08 06 2016.

Battistoni Eric, 2018, « Règles », Morel, Dominique et alii (eds), Des mots pour vivre en paix au-delà des conflits, à paraître.

Baudet M. B., 2014, « Le Pari du partage », Le Monde, 4 avril, supplément développement durable, p.1.

Bollier David, 2013, La renaissance des communs, pour une société de coopération et de partage, Paris, Éditions Charles Léopold Mayer, traduit de l’américain par Olivier Petitjean.

Bollier David, Helfrich Silke (eds.), 2015, Patterns of Commoning, Amherst, MA, Off the Common Books.

Bourdieu Pierre, 1980, Le sens pratique, Paris, Editions de Minuit.

– 1986, “Habitus, code et codification”, Actes de la recherche en sciences sociales, septembre, vol. 64, p. 40-44.

Carbonnier Jean, 1995, Flexible droit, Paris, LGDJ, 5° ed.

Dardot Pierre, Laval Christian, 2014, Commun, Essai sur la révolution au XXI° siècle, Paris, La Découverte.

De Leener Joanna, 2011, L’accaparabilité des terres. Une investigation dans le Macina, Office du Niger, Mali, Louvain, UCL, ESPS.

De Soto Hernando, 2005, Le Mystère du capital. Pourquoi le capitalisme triomphe en Occident et échoue partout ailleurs? Paris, Flammarion.

Delmas Bruno, Le Roy Etienne (eds), 2019, Les Communs aujourd’hui ! Enjeux planétaires d’une gestion locale de ressources renouvelables, Paris, Karthala.

Djire Moussa, Bertrand Monique, 2016, « Monopoly foncier au Mali, », Sciences au Sud, le journal de l’IRD, N° 83, juin/octobre 2016, p. 5.

Falke Max et Mireille, 2003, « La propriété en commun, un outil de protection et de gestion à long terme », Etudes foncières, N° 105, sept-oct. p. 11.

Gast Marceau (sous la dir. de), 1987, Hériter en pays musulman. Habus, lait vivant, manyahuli, Marseille, Ed. du CNRS.

Godelier Maurice (sous la dir. de), 2014, La mort et ses au-delà, Paris, CNRS Éditions, Bibliothèque de l’Anthropologie.

Karsenty Alain, 2018, « Les forêts tropicales, des Communs? Les différentes dimensions d’un dualisme ressources-services et la possibilité de nouveaux communs forestiers africains », Delmas Bruno, Le Roy Etienne (eds), 2019, Les Communs aujourd’hui, enjeux planétaires d’une gestion locale de ressources renouvelables, Paris, Karthala, p. 123-133.

Laquièze Alain, 2003, Sanction », Denis Alland et Stéphane Rial (eds), Dictionnaire de la culture juridique, Paris, PUF, p. 1381-1384.

Legendre Pierre, 1999, Sur la question dogmatique en Occident, Paris, Fayard.

Le Moigne Jean-Louis, 1989, La modélisation des systèmes complexes, Paris, Dunod.

Le Petit Robert, Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française, Paris, Le Robert.

Le Roy Étienne -1972, Eléments d’une théorie des rapports de l’homme à la terre en Afrique noire, thèse de troisième cycle sur documents (ès lettres, mention ethnologie), université de Paris VII.

-1973, Parenté et communautés dans le Vermandois, de 1570 à l’époque contemporaine, Paris, LAJ, 96 p.

-1982, « Introduction à l’étude des Droits non étatiques » – « La formation du Droit coutumier » – « La formation du Droit coutumier islamisé » – Contribution au chapitre XVI du volume ‘l’État et le Droit’ de l’Encyclopédie juridique de l’Afrique, Dakar, Nouvelles Editions Africaines, p. 353-391.

-1984, « Être ou ne pas être propriétaire foncier. Confrontation des logiques capitalistes et archaïques chez les agriculteurs du canton de Vermand (Aisne), en situation de crise économique et sociale« , La propriété foncière, Paris, Economica, p. 121-131.

-1990, (en association avec Gerti Hesseling), « Le Droit et ses pratiques. Avant propos ». Politique africaine, N° 40, déc. 1990.

-1995, “Le pastoralisme africain face aux problèmes fonciers ”, Daget Philippe, Godron Michel eds) Pastoralisme; Troupeaux, espaces, sociétés, Paris, Hatier AUPELF-UREF, p. 487-510.

2004, Les Africains et l’Institution de la Justice, entre mimétismes et métissages, Paris, Dalloz.

-2007, “L’horizon de la juridicité : comparer les différences dans leurs complémentarités pour repenser les droits dans une perspective globale de régulation des sociétés contemporaines”. Communication au congrès « Les frontières avancées du savoir du juriste », Academia delle Scienze di Torino, 25 au 27 avril 2007, placé sous l’égide de L’istituto subalpino per l’analisi del diritto delle actività transnazionali et de l’Associazione italiana di diritto comparato. Non publié.

-2007b, « Le tripode juridique, variations anthropologiques sur un thème de ‘Flexible droit »’, L’année sociologique, ‘Autour du droit : la sociologie de Jean Carbonnier’, Volume 57, N°2, p. 341-351.

-2009, “Autonomie du droit, hétéronomie de la juridicité”, Communication au congrès “, Rodolfo Sacco (ed.), Le nuove ambizioni del sapere del giurista: anthropologica giuridica e traducttologia giuridica, Rome, Academia Nazionale dei Lincei, Atti dei convegni Lincei 253, p. 99-133.

-2009b – « Violence de la fonction symbolique et institutionnalisation du droit, contribution à une anthropologie de la juridicité et du pluralisme normatif », Begegnungen und Auseinandersetzungen, Festschrift für Trutz von Trotha, édités par Katharina Inhentveen und Georg Klute, Köln, Rüdiger Köppe Verlag, p. 12-30.

-2009c, “Le foncier et le principe du dédoublement fonctionnel du Droit dans les post-colonies”, postface à l’ouvrage de Tamatoa Bambridge, La terre dans l’archipel des Îles australes, étude de pluralisme juridique et culturel en matière foncière, Tahiti, Au vent des îles & IRD, p. 343-352.

-2010, en association avec Sylvie Vincent, Caroline Plançon et Jacques Leroux, “Représentations de l’espace et de la territorialité dans les régimes juridiques autochtones, nouveaux modèles, nouvelles approches”, Noreau Pierre (ed.), Gouvernance autochtone : reconfiguration d’un avenir collectif, Montréal, Les éditions Thémis, p. 59-143.

-2011, La terre de l’autre, une anthropologie des régimes d’appropriation foncière, Paris, LGDJ, col. Droit et société, série Anthropologie.

-2012b, “La juridicité du don, approche anthropologique”, Nathalie Jacquinot (dir.) Le don en droit public. Toulouse, Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole et LGDJ, 2013, p. 9-39.

– 2013 (éditeur.), La Terre et l’homme, espaces et ressources convoités, entre le local et le global, Paris, Karthala.

– 2014, Commentaires des projets de Politique foncière agricole et de Loi foncière agricole en discussion au Mali en octobre 2014, Paris, CT F&D, (AFD-MAEE), 29/10/2014, 3 p.

– 2015, “L’appropriation des droits de l’homme en contextes multiculturels. Vers un cosmopolisme? ”, Contribution au colloque organisé par la faculté de droit de l’Université Saint Joseph, Beyrouth, 1° & 2 octobre 2015, sur le thème « Le droit face aux sociétés multiculturelles, non publié.

-2016, “Représentations d’espaces et droits territoriaux autochtones
chez les Premières Nations du Canada”, Recherches Amérindiennes au Québec, vol. XLVI, N° 2-3, p. 79-90.

-2016b, “La redécouverte du partage des Communs en Afrique ”, Relations,(Montréal), « A qui la terre », N° 785, août, p. 24-26.

-2017, “De la chefferie à la polycratie, réhabiliter la gouvernance communautaire des sociétés locales africaines ”, Michèle Leclerc-Olive (ed.), Anthropologie des prédations foncières, entreprises minières et pouvoirs locaux, Paris, Editions des archives contemporaines, p. 73-84.

2018, « Le bien commun, un oxymore juridiquement récusable, axiologiquement mobilisable dans des pratiques citoyennes »,P. Boyancé (ed.), Le bien commun à la croisée des disciplines : Philosophie, droit, économie et sciences de gestion. Paris, Presses universitaires de l’IPC,

2019, « Les Communs, Une question vieille comme le monde mais en redéploiements contemporains », Delmas Bruno, Le Roy Etienne (eds), Les Communs aujourd’hui ! Enjeux planétaires d’une gestion locale de ressources renouvelables, Paris, Karthala, p. 49-60.

Le Roy Etienne, Karsenty Alain et Bertrand Alain (éditeurs), 2016 [1996]), La sécurisation foncière en Afrique, pour une gestion viable des ressources renouvelables, Paris, Karthala, 1° ed. 1996.

Lévi-Strauss, Claude, -1973, “Jean-Jacques Rousseau, fondateur des sciences de l’homme ”, Anthropologie structurale deux, Paris, Plon, p. 44-56.

Macdonald Roderick A. 1986, “ Pour la reconnaissance d’une normativité juridique implicite et inférentielle ”, Sociologie et sociétés, vol. XVIII, p. 47-58.

-2011, “Custom Made-For a Non-chirographic Critical Legal Pluralism ”, 26 Canadian. Journal of Law & Society, 301-327.

Maris Bernard, 2015, Et si on aimait le France, Paris, Grasset, Essais.

Martin Jean, 1983, Comores, quatre îles entre pirates et planteurs, Paris, L’Harmattan.

Marty André, 2019, “ Les Communs pastoraux et agro-pastoraux. Une nouvelle approche pour le Sahel africain ”, Delmas Bruno, Le Roy, Etienne (eds), 2019, Les Communs aujourd’hui, enjeux planétaires d’une gestion locale de ressources renouvelables, Paris, Karthala, p. 107-122.

Mignolo, Walter 2013. “On Pluriversality.” Site de Walter Mignolo.
http://waltermignolo.com/on-pluriversality/

Ost François. 2016, À quoi sert le droit, Usages, fonctions, finalité, Bruxelles, Bruylant.

Ostrom Elinor, 2010 [1990], la Gouvernance des biens communs : pour une nouvelle approche des ressources naturelles, Bruxelles, De Boeck éditeur. Trad.frse de. Governing the Commons. The Evolution of Institutions for Collective Action, Cambridge, Cambridge, University Press.

Patault Anne-Marie, 2003, « Propriété, droit de », Denis Alland et Stéphane Rial (eds), Dictionnaire de la culture juridique, Paris, PUF, p. 1253-1259.

Pierzo Dominique, 1984, “ L’échange de la terre, une approche ethnologique ”, dans ADEF, La propriété foncière, Paris, Economica, p. 89-97.

Polanyi Karl, 1983 [1944], La grande transformation, aux origines politiques et économiques de notre temps, Paris, Gallimard, col. NRF Bibliothèque des sciences humaines.

Relations, 2016, “A qui la terre, accaparements, dépossession, résistances ”, N° 785, août.

République du Mali, Ministère du développement rural, Politique foncière agricole du Mali, Bamako, version finale, avril 2014, (draft 0, 2011).

-2016, Projet de feuille de route de la réforme domaniale et foncière du Mali, avril, (adoptée en octobre 2016).

Sacco Rodolfo, 2008, Anthropologie juridique, apport à une macro-histoire du droit, Paris, Dalloz, collection l’esprit du droit.

-2015, Il Diritto muto, neuroscienze, conoscenza tacita, vamori condivisi, Bologna, Il Mulino.

Saïd Mahamoudou, 2009, Foncier et société aux Comores, le temps des refondations. Paris, Karthala, 325 p.

– 2013, Pour le développement durable, l’exigence d’une refondation du droit : éclairage à partir d’une recherche sur le foncier, Moroni, mémoire d’habilitation pour diriger des recherches, Université Paris 13.

– 2013b, “ Là où la gestion en commun des terres et des habitats contribue au développement durable. Cas de la ville de Moroni, capitale de l’Union des Comores ”, Communication au Colloque international « Alternatives de propriété pour l’habitat », 28-29 octobre 2013 à Tours, 13 p. Non publié.

– 2016, Comores. A qui la terre? Par-dessus les conflits de propriété, les réalités de la gestion en commun, Paris, Karthala, 180 p.

Saïd Mahamoudou, Le Roy Etienne, 2017, « D’un commun halieutique au parc marin de Mohéli (Comores) : privilégier les pratiques pour identifier les conditions d’une décentralisation efficace », Paris, CTF&D, Chantiers Communs.

Schlader Edella, Ostrom Elinor, 1992, “Property Rights Regimes and Natural Resources : A Conceptuel Analysis ”, Land Economics, vol. 63/3, august, p. 249-262.

Sow Me Boubacar A.-S., 2016, Droits fonciers urbains au Mali, de son évaluation à sa réforme, propositions pour une meilleure sécurisation des transactions foncières, Brinon-sur-Sauldre, Editions Grandvaux.

Vanderlinden Jacques, 2013, “ D’une notion l’autre. Mes pluralismes juridiques parmi d’autres ”, Les pluralismes juridiques, Bruxelles, Bruylant, col. Penser le droit, p. 383-392.

-2015, “ Ultimes égarements à propos de la coutume ”, Albarian Alexis et Moreteau Olivier (ss la dir. de), Le droit comparé et … Comparative Law and… Actes de la conférence annuelle de Juris diversitas, Aix Marseille, PUAM, p. 117-135.

Weber Jacques, 1995, « Gestion des ressources renouvelables : fondements théoriques d’un programme de recherche », in Bouamrane M., Antona M., Barbault R., Cormier-Salem M.C. (coord.),

Weber Max, 197Économie et société, l’organisation des puissances de la société dans leur rapport avec l’économie, Paris, Plon-Press-pocket, (trad.fse), original allemand 1956 et 1967.

Partagez ce livre