Les auteurs et les autrices

Philip Amangoua ATCHA est titulaire d’un Doctorat de 3ème cycle et d’un Doctorat Unique de l’Université de Cocody/Abidjan. Professeur titulaire, il enseigne la littérature francophone et la littérature québécoise au département de Lettres Modernes de l’Université Félix Houphouët-Boigny. Membre du Groupe de Recherche en analyse et théories littéraires  (GRATHEL), il s’intéresse aux nouvelles écritures africaines, à l’intermédialité littéraire, aux  paralittératures ainsi qu’aux transferts culturels. Il a publié une vingtaine d’articles et dirigé l’ouvrage Médias et littératures, Paris, L’Harmattan, 2014. Courriel : amangoua.atcha@univ-fhb.edu.ci

Isaac BAZIÉ est professeur au Département d’études littéraires de l’Université du Québec à Montréal. Son enseignement et ses publications portent sur les théorisations et les figurations de l’Afrique dans son rapport au monde, les littératures africaines et le canon de la littérature mondiale, les théories de la lecture et de la réception, le rapport entre littérature, violences, mémoires et identités. Il a publié entre autres : Imaginer la violence : figures, enjeux et horizons. Perspectives Nord-Sud, Québec, PUQ, 2015 (en collaboration avec Carolina Ferrer) et Écritures de la réclusion, Québec, PUQ, 2015 (en collaboration avec Carolina Ferrer). Courriel : bazie.isaac@uqam.ca

Adama COULIBALY est Docteur d’État et Professeur des Universités. Actuel doyen de la Faculté de Lettres (UFR Langues, Littératures et Civilisations) de l’Université Félix Houphouët-Boigny (Côte d’Ivoire), il est, par ailleurs, directeur du GRATHEL (Groupe de Recherche et d’Analyses en Théories Littéraires) et enseigne le roman africain francophone au département de Lettres modernes. Il est double boursier de l’Agence Universitaire de la Francophonie (A.U.F) : Bourse Postdoctorale à l’Université d’Ottawa (2004-2005) et bourse Hors-postdoctoral à l’Université de Montréal en 2010. Spécialiste du postmodernisme littéraire, des transferts culturels et littéraires, son champ d’intérêt est étendu à la théorie littéraire, au renouvellement de l’écriture romanesque d’Afrique subsaharienne francophone et à la sémiotique narrative. Outre une quarantaine d’articles à titre personnel, il a publié Des techniques aux stratégies d’écriture dans la création romanesque de Tierno Monénembo (2011) et Le postmodernisme littéraire et sa pratique chez les romanciers francophones (2017). Il a codirigé Intertextualité et Transculturalité, Revue En-Quête n°17, EDUCI, (2007), Le postmodernisme dans le roman africain : Formes, enjeux et perspectives (2011), Je(ux) narratifs dans le roman africain (2013) ; Médias et Littérature : formes, pratiques et postures (2014) et Écritures migrantes. De l’exil à la migrance littéraire dans le roman francophone (2015). Courriel : adamaqul@yahoo.fr

Gniré Tatiana DAFIA est Docteure d’État en littérature orale africaine à l’Université d’Abomey-Calavi où elle enseigne en qualité de monitrice. Co-auteure de Les Fils de Râ, nous sommes parents d’âme (poème), elle a participé en tant qu’auteure poète aux anthologies : Ce regard de la mer…, Si Dieu était une femme… de Mahougnon Kakpo et à l’écriture plurielle : La petite fille des eaux dirigée par Florent Couao-Zotti. La plupart de ses recherches et travaux s’inscrivent dans le domaine de la littérature orale sacrée, notamment le chant funèbre. Courriel : tianadafia@yahoo.fr ou gannigui1972@gmail.com

Kaoum BOULAMA est détenteur d’une thèse de doctorat nouveau régime de l’Université de Lomé (Togo). Depuis 2004, il est enseignant au Département de Lettres Modernes puis Lettres, Art et Communication de l’Université de Niamey (Niger). Il est actuellement Maître de Conférences et auteur de deux livres : Littérature sahélienne et environnement, l’exemple du roman malien et nigérien publié en 2015 et Comment enseigner le français au lycée paru en 2018. Courriel : boulamak@yahoo.fr

David Koffi N’GORAN est Maître de conférences à l’Université Félix Houphouët-Boigny (option : Littérature comparée), également diplômé de science politique. Actuellement enseignant-chercheur à l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, il s’intéresse à la théorie du champ littéraire, à la pensée postcoloniale et à l’analyse du discours social. Il compte a son actif trois livres majeurs de sociologie de la littérature (Le champ littéraire africain, essai pour une théorie, Paris, L’harmattan, 2009; Les illusions de l’africanité, Paris, Publibook, 2012) et d’analyse politique (Les enfants de la lutte. Chroniques d’une imagination politique à Abidjan, Paris, Publibook, 2012), ainsi qu’une trentaine d’articles. Plusieurs fois chercheur postdoctoral (à l’Université Laval au Québec et à l’Université de Strasbourg en France), il a été fellow de la Maison des sciences de l’homme de Paris en 2011. Courriel : nkdavid2001@yahoo.fr

Salaka SANOU est Professeur des Universités en Littératures africaines, Directeur du Laboratoire Littératures, Espaces et Sociétés (LLES) et Responsable du Master Littératures et Cultures africaines à l’Université Ouaga 1 Pr Joseph Ki-Zerbo, au Burkina Faso. Il est l’auteur d’une quarantaine d’articles scientifiques sur la littérature africaine, la littérature burkinabè, les masques bobo du Burkina Faso. Il a publié entre autres ouvrages La littérature burkinabè. L’histoire, les hommes, les œuvres (Limoges : Presses universitaires de Limoges, Coll. Francophonie, 2000) et Culture, identité, unité, mondialisation en Afrique (avec Mahamodou Ouédraogo) aux Presses universitaires de Ouagadougou en 2003. Courriel : tontafabas@gmail.com

Alain Joseph SISSAO est Directeur de recherches du CAMES en littérature africaine, option rapport oralité/écriture, à l’Institut des Sciences des Sociétés (INSS) du Centre National de la Recherche Scientifique et Technologique (CNRST), Ouagadougou, Burkina Faso. Il est l’auteur de nombreuses publications dans le champ de l’oralité, du roman africain, de la tradition, de la lecture, de la littérature d’enfance de jeunesse, de l’alliance et la parenté à plaisanterie dont il est un spécialiste. Courriel : alainsis@gmail.com

Aïssata SOUMANA KINDO est Maîtresse de Conférences Habilitée à Diriger les Recherches au Département de Lettres, Arts et Communication de l’Université Abdou Moumouni de Niamey (Niger). Elle est spécialisée en littérature générale et comparée et a de nombreuses publications à son actif. Son champ d’investigation englobe les littératures écrite et orale nigériennes, les littératures francophones, la littérature féminine, les questions d’identité, d’immigration et de genre. Elle est membre de plusieurs réseaux de recherche dont le Groupe d’Études et de Recherches sur les Littératures Francophones (GERLIF), le Réseau Euro-Africain de Recherche sur les Épopées (REARE) et le Groupe de Recherche Cultures et Traditions Populaires du Sahel et du Sahara (CTPS). Elle est également coresponsable de la collection « Femmes Africaines » chez l’Harmattan. Elle occupe présentement le poste de Directrice du Centre de Langues de l’UAM. Courriel :  akindo2002@gmail.com

License

Symbole de License Creative Commons Attribution - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International

Dɔnko de Isaac Bazié et Salaka Sanou est sous une licence License Creative Commons Attribution - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International, sauf indication contraire.

Partagez ce livre